Une année de plus au compteur

Aller en bas

Une année de plus au compteur Empty Une année de plus au compteur

Message par Rol-Vunshi le Mer 14 Aoû - 5:38

Une année de plus au compteur Concla12
Conclave.


L'année 183 commença par un magnifique feu d'artifice et la déclaration de guerre contre le royaume de Mids.
J'avais aussi reçu la terrible confirmation de la mort d'Elfina, le petit contingent que j'avais envoyé à sa recherche avait fini, après un an de fouille, par trouver sa dépouille.

Je convoquai le conclave durant la première semaine afin de planifier les futurs combats. Heureusement, cette fois-ci tout les souverains se présentèrent à la capitale, sans doute avaient-ils peur que je mobilise toutes nos armées et envoie à la mort leurs citoyens.

Durant la courte semaine précédent le Conclave, j'eus des nouvelles de Erre et de ses recherches. Il avait terminé ses expérimentations et m'appris que le gobelin-chevaucheur échangé à Malasore Dunriaks était mort, non sans lui avoir appris de nombreuses choses. Il allait prendre la route pour la capitale mais n'arriverait pas à temps pour la réunion.

Les premiers arrivés furent les souverains des Maisons les plus proches ; la centaure Ysalis que j'avais eu le plaisir de rencontrer, le Pèlerin de Valavolid dont la simple présence jetait un aura de mystère sur les lieux et Helena de l'Orage qui s'était absentée durant de long mois afin que ses sujets s'habituent à sa nouvelle apparence.
Elle avait d'ailleurs été la victime d'une tentative d'assassinat dont elle s'était facilement tirée.

D'autres souverains se présentèrent dont certains que je ne connaissais pas ; le Valet de Zephyr se présenta, excusant son maître de ne pouvoir se déplacer. J'appris par la suite que Zephyr n'était jamais sortit de l'enceinte d'Atlas.
La souveraine de la Maison Salazar arriva, elle était d'une rare beauté et chaque personne à qui elle parlait buvait ses paroles. La Maison Erebor envoya un émissaire, il n'avait visiblement toujours pas trouvé de remplaçant depuis la mort de Lord Roderic du Pic.
Le dernier arrivé furent Kragor le Brutal, un orque trapu qui refusait d'enlever son armure et mes soldats durent insister pour qu'il leur confie sa hache.
Seul manquait la Maison Opstan mais malgré deux jours d'attente personne n'arriva et nous dûmes commencer le Conclave sans eux.


Le Conclave était constitué de tout les souverains ou représentant des Maisons ainsi que des trois grands marchands de Cotobro ; Mervës Dortos, Leorgas-sans-nom et Vassilica Drixcks.
Trois hommes d’Église étaient présent mais je ne connaissais pas leurs noms et ils n'avaient pas l'air d'avoir envie de se présenter.
Al-Athar étaient présent et
Cette fois-ci, contrairement à l'année d'avant, je savais comment m'y prendre et au bout de quelques instants je pris la parole ;

-Bienvenue à tous, vous savez pourquoi nous sommes là. Le Royaume de Mids a gardé le silence trop longtemps face à nos demandes et c'est donc en vertu de l'accord entre les royaumes de Pandora Gahrel et des Cités-libres que Cotobro a déclaré la guerre à Mids.
Je vais laisser la parole au général Al-Athar afin qu'il vous expose les plans pour cette guerre.


Le général se leva et pris quelques secondes pour regarder chacun d'entre nous avant de prendre la parole ;
-Merci votre majesté. J'ai eu l'occasion de me préparer à l’éventualité d'une guerre durant la seconde moitié de l'année 182 en compagnie de Eolia Durendil. Tout d'abord vous devez savoir plusieurs chose sur le continent de Mids.
Contrairement à Cotobro, Mids est un royaume hostile, composé d'un immense désert qui s'étend des côtes à la capitale, Mids possède très peu de ressources. De plus de récents rapports de nos éclaireurs parlent d'une brume d'origine magique qui planerait sur une bonne partie de son territoire, avalant toute personne y pénétrant.
Nous ne pouvons donc que déployer nos troupes sans mener d'attaque. De plus même si la brume venait à se retirer, le nerf de cette guerre sera dans le ravitaillement de nos soldats, le territoire de Mids étant principalement dépourvu de denrées alimentaires.

Après ce petit discours il sortit une carte ciblée sur Mids et Cotobro.

-Voyez vous, cette île est parfaitement située pour servir de base à nos armées. Je préconise donc de partir à sa conquête et d'y installer un camp qui servira, a terme, a déployer nos armées sur le sol de Mids.
La prise de cette île ne devrait pas poser de problème, nous partirons, avec l'accord de sa majesté, avec l'armée de la Couronne, qui sera rejointe par le reste de nos troupes.

Je hochai la tête dans sa direction pour qu'il continue, lui donnant l'autorisation de l'attaque.

-Maintenant, voilà comment chaque Maison participera à l'effort de guerre ;
Seigneur Kragor, nous savons tous que vous avez beaucoup de mal à repousser les monstres qui envahissent les tunnels de Lorthar, nous ne vous priverons donc d'aucun de vos hommes.

Je vis l'Orque soupirer de soulagement avant de prendre la parole en se tournant vers moi ;
-Je vous remercie votre majesté, je suis navré de ne pouvoir vous aider plus dans cette guerre.

Je lui fis un bref signe de tête pour lui signifier que j'avais compris, parler des tunnels de Lorthar me rappelait la douloureuse perte de celui qui aurait dû m'y guider ; Bill.
Me tournant vers le général je lui dis de continuer.

-Pour ce qui est de la Maison Opstan, nous n'avons reçu aucune nouvelle pour l'instant mais soyez assuré que ce n'est qu'une question de temps.
Nous laisserons les armées de la Maison Zephyr et Valavolid là où elles sont afin qu'elle veille sur l'intérieur du territoire.

Le Valet et le pèlerin hochèrent tout les deux de la tête en restant impassible, comme si ne pas partir à la guerre coulait de source. J'allais leur faire une remarque quand Ysalis pris la parole ;
-Du côte de Ylnea, les centaures sont tous prêt pour la guerre, ils partiront dès que vous en donnerez l'ordre. La forêt des bêtes constitue une très bonne protection pour mon peuple et même si toute l'armée de Mids venait à y pénétrer, les monstres et bêtes terrifiantes qu'elle abrite ferait le travail.

Al-Athar parut soulagé ;
-C'est une bonne nouvelle, la cavalerie centaure sera un atout de taille dans les grandes plaines désertiques de Mids.
Puis il frappa dans ses mains ; Bien ! La Maison  Erebor gardera ses soldats pour continuer à protéger la côte Est, et je suppose que la Maison Méliandre nous apportera son soutien ?
Il jeta un regard appuyé sur Helena.

Cette dernière portait une armure similaire à la dernière fois, nous ne savions toujours pas d'où elle venait. Elle finit par lever les yeux vers le général avant de répondre de sa voix cristalline ;
-La Maison Méliandre n'a jamais fait défaut à la Couronne, vous pouvez compter sur notre soutien inconditionnel. Je propose de vous fournir plusieurs contingents de chevaliers afin d'équilibrer notre armée avec de la cavalerie lourde. Nous mettons aussi notre flotte à disposition bien entendu.

Je me redressai et pris la parole à la place du général en fixant la jeune femme dans les yeux ;
-Je vous remercie Dame de l'Orage, nous avons toujours su que nous pouvions compter sur vous.
Puis me tournant vers la souveraine de la Maison Salazar je m'adressai à elle ;
-Souveraine Apophys, j'ai entendu beaucoup d'éloges à propos de vos guerriers. Dites moi, à quel point ces rumeurs sont fondées ?

Apophys me lança un regard hautain et répondit un peu sèchement ;
-Vous pourriez laisser mes guerriers se charger de Mids, un bataillon de Salazar vaut l'armée de ces incapables.

Les autres souverains se mirent à rire discrètement et avant que Apophys ne s'énerve je tentai de reprendre le contrôle de la situation ;
-Bien, vos soldats nous éviteront donc de nombreuses pertes. C'est une bonne chose, je devrais peut être vous rendre visite afin de discuter de vos tactiques militaires. Evidemment après la guerre.

Elle sembla se détendre et m'offrit un beau sourire avant de répondre gentiment ;
-C'est toujours un plaisir de recevoir sa majesté.

Après ce bref échange Al-Athar repris la parole pour continuer la répartition des troupes et j'écoutai d'un oreille distraite. Finalement il fut convenu de prendre l'île et de la fortifier le temps d'en apprendre plus sur la brume magique.
C'est l'amiral Mervës Dortos qui serait chargé de la ligne de ravitaillement pour la nourriture ainsi que pour les matières premières nécessaires à la construction du camp.

Je pris une partie de la réunion pour demander aux pontifes des différentes Eglises de bien vouloir protéger les citoyens de Cotobro avec leurs moies combattants en cas d'attaque surprise. Ils finirent pas accepter lorsque je promis de leur verser une partie de notre trésorerie si ils étaient mobilisés.

Les souverains resteraient dans leurs fiefs respectifs, je ne voulais pas qu'ils courent encore plus de danger. Après plusieurs heures de discussions la guerre fut planifiée, les souverains se retirèrent un à un jusqu'à ce qu'il ne reste plus que Héléna et moi.
Elle s’avança vers moi en me fixant de ses yeux jaunes et s'assit près de moi avant de commencer à parler ;
-Rol-Vunshi, ce qui m'est arrivé l'année passée m'a changé à un point presque terrifiant. Outre cette armure dont les forgerons ignore le métal, je possède une force surhumaine. Il m'arrive aussi de... d'avoir envie de sang. Il faut se rendre à l'évidence, cette chose dans le manoir... cette chose m'a transformé en vampire.

Je le savais déjà bien entendu,ou plutôt je m'en étais douté mais je n'avais pas su l'accepter. Elle s'écarta légèrement avant de me dire, presque dans un murmure ; Je vais rentrer à Aephys pour préparer nos soldats. J'espère vous voir au campement à la fin de l'année.
Après ces quelques mots elle s'écarta et quitta la salle du Conclave.

J'attendis quelques instants avant de me lever pour me rendre dans mes appartements.
Sur le chemin la jeune Vassilica Drixcks, marchande responsable des ressources du royaume m'interpella, elle me fit un petit compte rendu des ressources que nous déployions pour aider les cités-libres à la reconstruction d'Alira et à la fabrication du projet "vaisseau mère". J'avais peur qu'elle me dise que nos ressources n'étaient pas suffisante mais il semblait que nous puissions tenir jusqu'à la fin des contrats. Evidemment, après cela il nous faudrait quelques années pour reconstituer un stock.
De plus, nous étions couvert d'or étant donné le nombre de vente que nous faisions grâce à ces contrats.

Je remerciai la jeune femme avant de m'éclipser dans mes appartements.
La guerre était bel et bien là et j'allais devoir assumer mon rôle de roi, jusqu'à peut être aller sur le champ de bataille. C'est en pensant à mon échoppe que je finis par m'endormir.




Une année de plus au compteur Avifor11
An 183 - 12ème Lune : Arrivée à Avifort.


Cette année fut rude, aujourd'hui je suis arrivé au campement fortifié d'Avifort et j'ai pus constater toute l'étendue de la stratégie du général Al-Athar. Il m'a accueilli chaleureusement et m'a promis de me faire participer à l'inspection des troupes demain matin, bien que je n'en ai pas vraiment l'envie, j'ai accepté. Montrer aux soldats que leur roi est là devrait peut être les motiver...
Les motiver à quoi ? Bon sang je ne sais vraiment pas, à mourir ? Cette guerre me donne la nausée, tout le monde semble trouver normal qu'un an après mon couronnement notre royaume soit en guerre. Nous qui étions resté neutre dans la plupart des conflits jusqu'à présent...

Ai-je fais une erreur ? Evidemment il y a peu de chances que nous perdions cette guerre, la Quadruple Alliance viendra facilement à bout de Mids mais cela ne m'ôte pas ce sentiment étrange...
De plus je suis inquiet par rapport à Cotobro, la Maison Osptan a refusé de participer à l'effort de guerre et n'a accordé qu'une seule de leur flotte à l'effort de guerre. Je n'ai pas eu le temps de régler ce problème mais je devrai m'y pencher une fois de retour.

Au moins les soldats semblent heureux, je ne suis pas encore détesté du peuple, nulle dote que cela changera si nous venions à perdre la guerre...
Toute ces questions me taraudent et peu de gens peuvent me rassurer pour l'instant. Le général Al-Athar m'a informé qu'une partie du camp avait été alloué aux cités-libres pour leur prouver notre confiance, c'est une bonne chose, depuis l'intervention de Malasore Dunriaks l'année passée, nous n'avons cessé de nous rapprocher. Cette guerre est sans doute l'apogée de notre entente.

Avant de partir j'ai longuement discuté avec Erre, il m'a parlé de cette nouvelle "arme" qu'il a passé l'année à développer. Il m'a donné tout les détails qu'ils cachaient jusqu'à présent et je lui ai donné l'autorisation de "fabriquer" plus de ces choses. Nous ne les utiliserons pas pour cette guerre, cela ne me semble pas nécessaire.

L'année se termine bientôt et toujours pas de changement, Mids est recouvert par une brume maléfique... Les quelques réfugiés que nous recevront n'ont rien à nous dire de plus et sont trop terrifiés pour nous être vraiment utile. La guerre s'est bien enlisée, mais je sens que la nouvelle année changera ça, j'espère être prêt... peut être que le KA vient pour moi.

_________________
Prenez donc une chaise, vous avez bien le temps pour une pipe ?
Rol-Vunshi
Rol-Vunshi
Légende
Légende

Messages : 102
Points : 204
Date d'inscription : 12/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum