La marche de Nym Baenre

Aller en bas

La marche de Nym Baenre Empty La marche de Nym Baenre

Message par Hysis Aquamis le Jeu 11 Avr - 10:46

"Dépêche-toi, tu n'es pas le seul sur ce coup ", c'est la dernière chose que mon client favori m'avait dit avant de partir en mission. Vous savez, quand on en va dans les ruelles les plus sombres du port Cadiz, on peut y trouver des gens bien mal famés en quittant les rues tranquilles et sécurisées. J'assimile ça à une descente aux Enfers, enfin, cette fois j'étais sur la trace de 4 hommes d'après ce qu'il m'a dit. En me renseignant à droite à gauche, j'ai cru comprendre qu'ils étaient en direction de la capitale. Hummmmm.... Que je les intercepte avant ou après être entré dans la forêt s'en était fini d'eux. Pas le temps de me reposer, je me mis en route aussitôt !

La marche de Nym Baenre Z

J'ai retrouvé leurs traces, ils cherchaient à se cacher, à tel point que je me demandais s'il n'avait pas une course à faire pour le roi. Peu importe, la nuit commencée à tomber, une surprise de taille les attendait, leur toute dernière surprise par ailleurs. Ils firent halte dans un petit fort ravagé par le temps, ça va être amusant !

La marche de Nym Baenre JosephMichaelGandy-SirJohnSoane_sRotundaoftheBankofEngland

Une ronde ? Intéressant, bon, il était temps de s'occuper du premier, manque de chance pour eux, il y avait un arbre auquel je pouvais me suspendre, ce que je fis. Viens par là petit homme, passe sous l'arbre, j'étais comme une araignée qui attendait qu'un insecte se piège dans sa toile. La mienne était tisée, le fou a bel et bien fini par passer sous l'arbre.... Je bondis, avant même qu'il ne put prévenir ses petits camarades, il avait la gorge tranchée, il s'étouffa dans son propre sang. Au moment où il s'effondra, un de ses compagnons apparu derrière sa silhouette, une ronde à plusieurs ? Je crois que j'avais commis une erreur.

La marche de Nym Baenre 8f2312e6000a37561f3c0bac482141aa

Il se précipita à l'intérieur, malheureusement pour lui mes talents de sprinteur étaient mieux que les siens, il entra. Dans la pièce où les deux autres se reposaient, il les réveilla, en sursaut, mais les deux autres se demandaient plutôt avec effroi pourquoi une lame dépassait de son corps, désormais inerte. "Finissons-en" m'exclamai-je, je leur laissais le temps de se relever et de prendre une arme, contrairement aux apparences, je préfère affronter quelqu'un armé, j'ai  mon propre honneur, et cela est plus amusant d'épuiser sa victime. Le premier me fonce dessus, et me touche l'épaule.  Le bougre est plutôt doué, son erreur fut d'être au corps à corps avec moi, et elle fût fatale pour lui, avec ma main je lui pris la bouche, et j'exerçai ma magie : j'absorbais ses cellules, ainsi mon bras fut rapidement régénéré, et lui desséché comme un vieux pruneau. C'était une petite capacité que j'avais, oui je maîtrisais plus ou moins quelques formes de magies.


La marche de Nym Baenre Sergio-briseno-gabriel-belmont-by-tree-ink-dcjy6z3-1

Le dernier soldat chercha à s'enfuir, horrifié devant le spectacle, je lui lançais un de mes couteaux en plein cœur. "Mission terminé" juste avant de partir je plaçai un piège de ma composition, avec le cordage et une épée des soldats. Puis j'ai attendu gentiment, pas trop longtemps cela dit, il avait été rapide. Un bruit de pas se fit entendre derrière moi.

- Hé bien, je me demander quand tu allais arriver.
- Tu as fait tout le travail pour moi en tuant ces hommes ! Maintenant, il me reste plus qu'à en finir avec toi !
- Ah, c'est pour ça que tu restais en retrait hein ?

Pendant que l'on va bavasser, on marchait dans la pièce, j'avais fini par l'attirer en son centre, il sortit son arme, au même moment, je défis la corde qui retenait l'épée juste au-dessus de sa tête. Elle l'empala, grande bouche, mais peu de capacités de réflexion, je vois. Bon, il me fallait une preuve de mon travail, et trimballer quatre corps morts à pied serait impossible, à la place, je pris une pièce d'équipement de chacun, et je me remis en route. Mon client fut satisfait, et me paya grassement 5 000 pièces d'or. Il me demanda si je n'étais pas intéressé par le fait d'accomplir quelques quêtes et explorer quelques donjons, je lui répondis que si je devais faire ces activités, je le ferai pour moi, pas pour quelqu'un d'autre. Puis je partis, il m'interpella une dernière fois pour me demander ce qu'était devenu l'autre assassin, je lui répondis que je n'en savais rien, après tout, je ne vois que les vivants, pas les morts.

La marche de Nym Baenre Arturo-serrano-cover


Dernière édition par Nym Baenre le Jeu 11 Avr - 18:15, édité 3 fois
Hysis Aquamis
Hysis Aquamis
Légende
Légende

Messages : 101
Points : 185
Date d'inscription : 10/04/2019
Localisation : Cité d'Ondinus

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La marche de Nym Baenre Empty Re: La marche de Nym Baenre

Message par Gan le Jeu 11 Avr - 14:00

Super Histoire! Avec un petit coté Assassin's creed^^ Le pouvoir que tu évoque, c'est un genre de vampirisme? Il se soigne via la vie de son adversaire?
Gan
Gan
Gan
Gan

Messages : 129
Points : 300
Date d'inscription : 16/03/2019

Voir le profil de l'utilisateur https://hentairpg.org/

Revenir en haut Aller en bas

La marche de Nym Baenre Empty Re: La marche de Nym Baenre

Message par Hysis Aquamis le Jeu 11 Avr - 14:09

Admin a écrit:Super Histoire! Avec un petit coté Assassin's creed^^ Le pouvoir que tu évoque, c'est un genre de vampirisme? Il se soigne via la vie de son adversaire?

Merci ! Razz Le pouvoir évoquer, je pensais plus à la magie Drain utiliser dans la dernière femme en fait. J'ai juste essayer de m'imaginer ce qu'il se passait physiquement quand elle était utilisée.
Hysis Aquamis
Hysis Aquamis
Légende
Légende

Messages : 101
Points : 185
Date d'inscription : 10/04/2019
Localisation : Cité d'Ondinus

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La marche de Nym Baenre Empty Re: La marche de Nym Baenre

Message par Hysis Aquamis le Dim 14 Avr - 11:57

Alors que je mâchouillais un brin d'herbes, tout en comptant les pièces obtenues de ma dernière mission, je ressentis comme une sorte de baisse de température autour de moi dans la forêt. Bien qu'il fasse nuit, la température atteignait rarement un stade aussi bas, sauf si.... C'est elle.

"Sors de là ! Je sais que tu es par ici !"
"Hihihihihi !!! Inutile d'être aussi agressif mon garçon !"

La vieille folle voûtée se tenait devant moi, la Fatalité plus précisément. En tout cas c'est comme ça que je l'avais renommée, puisqu'à chacune de nos rencontres je découvrais de nouvelles capacités, et j'améliorais celles que j'avais déjà, et aussi parce que cela avait un prix, en quelque sorte.

"Que me veux-tu vieille sorcière ?"
"Rien, je viens simplement à toi pour... Discuter."
"Je te connais, tu me veux quelque chose, sinon, tu ne serais pas là !"
"En effet !"

Elle prit un ton sérieux soudainement, jouant avec ses doigts sur sa parure, comme si elle tripotait quelque chose d'invisible...

"Un monstre, un démon plus précisément, aurait un travail pour toi à la Capitale."
"Le genre de travail dont je sais m'occuper ?"
"Pas vraiment, en plus tu ne t'attaques pas à ce genre de personne normalement. Tiens au fait, tu connais la din de la cité d'Alira ?"
"Non, j'ai seulement entendu quelques rumeurs à son sujet."
"Je vois... Tout ce que je te révélerai c'est que tu dois te rendre dans sa cité, je te souhaite bonne chance !"

La marche de Nym Baenre D5mtwhr-cd3ea558-bd57-4f8f-9abb-d87d570a56e6.jpg?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOjdlMGQxODg5ODIyNjQzNzNhNWYwZDQxNWVhMGQyNmUwIiwiaXNzIjoidXJuOmFwcDo3ZTBkMTg4OTgyMjY0MzczYTVmMGQ0MTVlYTBkMjZlMCIsIm9iaiI6W1t7InBhdGgiOiJcL2ZcLzdlMDRmMjg0LWZhZDYtNGQ5ZC1iN2M0LTc5NjlkMmM5YTY4NlwvZDVtdHdoci1jZDNlYTU1OC1iZDU3LTRmOGYtOWFiYi1kODdkNTcwYTU2ZTYuanBnIn1dXSwiYXVkIjpbInVybjpzZXJ2aWNlOmZpbGUuZG93bmxvYWQiXX0

Puis, après ces paroles, elle commença à s'avancer dans les ténèbres, pour finalement disparaitre à l'intérieur. Pas le temps de réfléchir, je me mets en direction de la capitale pour trouver mon futur contrat. Les ruelles sombres n'étaient éclairés que par les rayons lunaires. Pandora de nuit était bien différente du jour, je marchais tranquillement. Guettant à droite à gauche si je ne trouvais rien de spécial. Mais non, j'étais seul, et toutes les habitations étaient fermées.

"Psssstttt..."

Tiens tiens, un chuchotement s'éleva d'un croisement, juste au moment où j'allais le quitter. Une silhouette encupachonnée avec un large sourire vint à moi.

"Quelle chance j'ai là, de trouver un assassin !"
"Et pourquoi ça ?"
"J'avais justement besoin de tes services, pour une personne indésirable..."
"Tout dépend de la personne en question, je ne m'attaques pas à des personnes de haut rang !"
"Tu feras bien une exception pour cette fois..."

Tout en me disant ces mots, il me tendit un parchemin, comme si je passais un contrat avec le diable, bien que si ce soit le cas, ça ne me dérange pas le moins du monde. Alors que je lisais les termes du contrat, j'haussais les sourcils ! Je comprends mieux pourquoi la Fatalité m'avait parlé de cette cité désormais.

"Tu n'as pas de bateau je me trompe ?"
"Démoniaque et intelligent je vois."
"Si j'étais toi, j'irai faire un tour chez le roi Seikiro, il pourrait s'occuper du trajet pour toi, et ça te permettras de te familiariser avec la noblesse."
"Entendu, si ça devient trop risqué je demande le double de la récompense !"
"Déjà, entre en contact avec la cible avant de demander de telles choses."

Sans en dire plus, il partit d'une marche calme et déterminée. Bien, inutile de s'attarder plus longtemps avec lui, il fallait que je trouve un moyen de partir à la cité d'Alira. Puis-je y aller clandestinement ? Non, je me ferai vite remarquer et passer par-dessus bord. Bon, il n'y a plus qu'à aller au château demain en me faisant passer pour un soldat mercenaire experimenté. Tout d'abord je changeais mon équipement, avec toutes ses tâches de sang sur moi, ça ne passerait pas. Je ne garderai que l'épée. À l'aube, je pu effectué les changements nécessaire et me rendre au château. Par chance, il semblait manquer un soldat à l'expédition, je me suis porté volontaire, et ils devaient être extrêmement désespérés pour m'avoir accepter sans se renseigner plus sur moi. Aussi ai-je pris le nom de Duncan Neam, je tiens beaucoup à mon prénom, mais ça ne sera que pour cette fois. Et finalement, je partis à bord du bateau avec le roi Seikiro, pour exécuter mon contrat au temple d'ondine.

Hysis Aquamis
Hysis Aquamis
Légende
Légende

Messages : 101
Points : 185
Date d'inscription : 10/04/2019
Localisation : Cité d'Ondinus

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La marche de Nym Baenre Empty Re: La marche de Nym Baenre

Message par Gan le Dim 14 Avr - 18:56

Un prologue parfait!
Gan
Gan
Gan
Gan

Messages : 129
Points : 300
Date d'inscription : 16/03/2019

Voir le profil de l'utilisateur https://hentairpg.org/

Revenir en haut Aller en bas

La marche de Nym Baenre Empty Re: La marche de Nym Baenre

Message par Hysis Aquamis le Lun 22 Avr - 11:15

J'étais donc arrivé sur l'ile, où je devais protèger le roi Seikiro. Cependant, il y a eu une embuscade au temple, heureusement je n'étais pas seul, le roi Seikiro ainsi que le roi Sora et Gaeron, et un vagabond qui était là au mauvais endroit au mauvais moment. Avec mes compagnons de fortune on a pu repousser l'embuscade, toutefois ça n'était pas terminé.

Tous ensemble nous sommes repartis à la taverne, mais on a perdu le Seikiro sur le chemin, comme s'il avait disparu par magie. Mais même si mon contrat avec lui stipulé que je devais le protéger, je n'allais pas prendre le risque de retourner seul là-bas pour me retrouver encerclé. Non, suivre les autres me semblait bien plus sage, sur le chemin il n'y avait pas un chat, étrange... Arrivé à la taverne, il y avait quelques tensions, les gens nous dévisageais comme si l'on était des esprits.

Enfin je devrais plutot dire comme des tas de pièces d'or, le tavernier nous proposa à tous une pinte, au vue de ce que je pouvais voir autour de moi, je m'empressais de la refuse. Ce qui me permit de constater qu'Herzat semblait parler avec un chat... Quel étrange bonhomme, peut-être l'attaque avait provoqué un choc émotionnel qui l'a rendu fou ? Quoiqu'il en soit, le tavernier se voit insister de nous offrir une bière, avant de nous révéler que nous sommes recherchés par tous les habitants de la cité. Les autres clients se lèvent soudainement, sentant le piège arriver, je tranche la gorge du tavernier, et fait comprendre aux autres que s'ils font le moindre mouvement ils finiront comme lui, manque de chance, nos têtes ont été mise à prix et même très chères, le combat fut inévitable, heureusement mes compagnons de fortunes et moi-même, avons pu repousser une fois encore cet assaut, toutefois nous avons laissé l'un d'eux en vie, pour que celui-ci nous confirme bel et bien que nos têtes sont placardées dans toute la ville. En m'approchant de la fenêtre je vois des tas de personnes dehors, j'en informe un autre. Pour sortir d'ici sans faire de vagues, nous avons mis le feu à la taverne, et Herzat a même fait des cocktails molotov pour dissuader nos poursuivants.

Nous étions dans les rues, en essayant d'être le plus discret possible, aussi nous avons fait un grand détour. Herzat nous avait confié qu'un ami pirate à lui pourrait nous faire sortir de cette ile, tout se passa plus ou moins bien, Herzat balançant ses projectiles sur les personnes se montrant un peu trop insistantes. Jusqu'à arriver à un carrefour, ou Gaeron se fit repèrer, pour le sortir de ce mauvais pas, Herzat lança son dernier cocktail molotov pour provoquer une distraction assez grande qui permit au roi Gaeron de s'en sortir. Nous nous sommes éloignés à quelques pâtés de maisons, Herzat nous fit alors signe d'attendre, et rentra dans une maison, celle de son ami apparemment. Hors de question qu'on attende à la vue de tous, Gaeron et moi nous sommes cachés à plat ventre sur le toit de ladite maison. Peu de temps après il nous fit signe de rentrer, je suis alors rentré, mais le roi lui préféra rester sur son toit.

Herzat et moi avons eu une discussion, ce dernier me demanda comment le roi Seikiro avait pu faire assez confiance à un assassin pour l'engager, je lui répondis que je ne savais pas, et que peut-être que du haut de son château il voyait le monde tout en rose. Enfin puisque ça piquer ma curiosité je lui demandais pourquoi il semblait avoir parlé au chat dans la taverne, il me confia qu'il savait parler aux animaux, et que nos têtes avaient été mises à tous au même prix. Finalement il me tendit la bouteille que son ami pirate lui avait donnée pour me la faire sentir, ça sentait très clairement le poison paralysant, pas très fiable son ami.... Nous sommes sortis rapidement et avons pu nous déguiser nous, ainsi que Gaeron, pour nous infiltrer sur le port. Arrivés là-bas, le roi Gaeron a voulut voir mes talents d'assassin à l'oeuvre, en me demandant de tuer 3 marins qui semblait s'occuper d'un navire marchand.

J'attirais le premier dans la cale, pour qu'il appelle ses amis juste avant de lui trancher la gorge. Les deux autres déboulèrent rapidement dans la pièce, je tuais le premier d'un coup d'épée dans la poitrine, le deuxième me posa résistance et me trancha le flanc, fort malheureusement pour lui mon talent de Drain me permis de me soigner à ses dépends. Je ressortis pour faire signe aux autres de monter. Le roi Gaeron satisfait me tendit 500 Pièces d'or. Nous partimes pour la cité d'Alirah, dans le but de défaire son Din. En montant sur les voiles, je pus aperçevoir les 3 navires des roi complètement détruits. Visiblement il allait falloir se débrouiller sans aide extérieure...
Hysis Aquamis
Hysis Aquamis
Légende
Légende

Messages : 101
Points : 185
Date d'inscription : 10/04/2019
Localisation : Cité d'Ondinus

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La marche de Nym Baenre Empty Re: La marche de Nym Baenre

Message par Hysis Aquamis le Sam 27 Avr - 10:27

Nous voici à présent en direction du royaume de Gahrel, une grosse guerre à l'échelle planètaire se prépare. Si l'on me demandait mon avis sur ce qui se passe, je dirais simplement que ce n'est qu'un juste retour de bâton. On attente pas à la vie d'un roi sans prendre de risques, malheureusement cette sorcière avait réussi à tuer un roi, feu Seikiro le roi de Pandora. Ce que je pourrais dire à son enterrement, une fois tout ça terminé, c'est que c'était un roi qui malgré l'adversité, se battait jusqu'au bout pour défendre ses amis ! Quel dommage qu'il avait des problèmes de vue cela dit, et qu'à la place de viser l'odieuse créature qui avait attaqué notre navire, il avait envoyé tous ses boulets de canons sur moi ainsi que Herzat et Gaeron.

Cela lui a valut de se faire trancher la tête violemment par une des tentacules de la créature alors qu'il ne s'y attendait pas, quant à moi, même si mon contrat avec Seikiro était rompu, je pouvais tout de même gagner la modique somme de 100.000 pièces d'or. Aussi, ai-je attendu de nuit dans la capitale, pour enfin retrouver le commanditaire de mon contrat.

"Alors ? C'est fait ?"

Il était apparu derrière moi comme une ombre, je sortis de ma poche une chevalière (encore ensanglantée) appartenant au roi Seikiro, il tendit la main.

"Hop hop hop on touche pas, pour tous les risques encourus, j'exige 200.000 de plus."
"Grrr, fait voir d'abord cette chevalière pour voir si tu ne m'arnaques pas !"

Je lui donna la chevalière dans sa main, en faisant attention à ses moindres faits et gestes, il ne faudrait pas qu'il s'enfuit sans me payer, Quand il vit le symbole de Pandora, ses yeux scintillèrent. Mais ça n'était pas assez pour lui ! Il sortit sa langue pour au final lécher la chevalière, étrange façon de vérifier à qui elle appartenait, mais soit, il se tourna vers moi.

"Hum, très bien tu auras tes 200.000 de plus."
"Voilà qui réchauffe le coeur."
"Peut-être aurais-je besoin d'autres de tes services par la suite"

Je me suis retourné, et je suis parti en lâchant un "Si je suis toujours en vie d'ici là", car oui, je comptais participer à la bataille. Juste avant de partir, je lui ai subtilisé la chevalière des mains, elle pouvait toujours servir. Ainsi avec l'or reçut j'ai effectué plusieurs emplettes, j'ai pris 10 potion de soin avec moi, un sac pouvant contenir 30 couteaux, aussi l'ai-je rempli rapidement de 30 couteaux, des cordes, j'ai racheté une épée à deux mains, qui sera bien plus destructrice que l'était ma simple lame, je voulais voir si je ne pouvais pas trouver de l'équipement plus... Exotiques, j'en ai trouvé un : un grappin, je pris aussi 3 cocktails molotov, après tout on ne savait pas sur quoi on pouvait tomber.

En préparant mon matériel, je finalisai une lettre qui était adressée à un ancien collègue à moi : Thalgor le nain forgeron. Puis j'ai fait en sorte de lui faire parvenir par voie maritime en payant grassement le capitaine d'un navire marchand de 500 pièces d'or, à présent il me fallait retourner à la capitale de Gahrel, c'est là que tout allait débuté...

"Et donc, que devons-nous faire selon vous ?"

Seule la voix du roi Gaeron perça le silence de sa salle du trône. Herzat, moi et Thalgor (qui avait pu nous rejoindre entre-temps) réfléchissions....

La marche de Nym Baenre 3x4j4

"Peut-être devrions-nous aller demander de l'aide au royaume de Mids."
"Il est vrai qu'avec une seule armée, cette bataille connaîtra une fin tragique pour nous !"

Ainsi Herzat avait parlé, suivit de Thalgor.

"Bien, faisons ça !"

Aussitôt dit, mais avec le trajet, pas aussitôt fait. Nous étions arrivés sur les côtes que nous pûmes apercevoir le roi Gaeron qui nous faisait des signes. Le temps d'accoster, il s'était déjà rapproché avec ses hommes.

"Que voulez-vous, roi de Gahrel !"
"Mon cher ami, nous partons en guerre contre la cité d'Alira, et nous venons vous demandez, un support supplémentaire."
"Qu'ai-je à y gagner dans tout ça ?"

Malgré les tentatives du roi Gaeron, Sora resta de marbre et n'accepta aucune offre, je me décidais donc de prendre la parole.

"Et si les prisonniers que nous ferons là-bas pourraient vous servir d'esclaves pour rebâtir votre royaume, vous accepteriez ?"
"Voilà une offre intéressante, j'accepte cela, et si vous trouvez un butin destiné à un mage vous vous devrez de me le rapporter !"
"Marché conclu !"

Ainsi nous fîmes le tour des royaumes, arrivé à celui de Pandora, Herzat m'interpella.

"La chevalière du roi Seikiro, l'as-tu encore ?"
"Oui, le voici, mais pourquoi le veux-tu ?"
"J'ai des potions de métamorphose sur moi, avec le sang qu'il reste sur la chevalière, je pourrais prendre l'apparence du roi Seikiro et levée une armée."
"Soit, du moment que tu peux assumer pleinement les conséquences juste après."

Et il prit donc l'apparence du roi Seikiro, et joua son rôle à merveille. Ainsi, nous partîmes tous pour la cité d'Alira, l'assiéger fut un jeu d'enfant, même si une tempête magique a pu provoquer au début une certaine frayeur, nous avons rapidement maîtrisé la situation. Par la suite, nous sommes très vite arrivé au château de Dame Inemis. Un géant nous barra la route, mais ça n'était rien pour le roi "Herzat" qui avait prit son rôle très à cœur, et grâce à son armée (ainsi que celle du roi Gaeron) il la terrassa la bête. Arrivés au même étage que Dame Inemis, celle-ci comprenant qu'elle allait se faire avoir, à préférer se donner la mort plutôt que de se livrer aux rois. Voilà, tout était terminé, et nous étions triomphant.


Dernière édition par Nym Baenre le Mar 7 Mai - 18:35, édité 3 fois
Hysis Aquamis
Hysis Aquamis
Légende
Légende

Messages : 101
Points : 185
Date d'inscription : 10/04/2019
Localisation : Cité d'Ondinus

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La marche de Nym Baenre Empty Re: La marche de Nym Baenre

Message par Hysis Aquamis le Mer 1 Mai - 13:36

De retour à Pandora, je récupère les 100.000 pièces d'or de mon précédent contrat avec le vrai roi Seikiro. À présent que je possédai une modique somme de 320.000 pièce d'or, je me remis en chemin vers la forêt, puis, entre deux arbres je me suis allongé et endormi... Un bruit de brin d'herbe craqué me réveilla brusquement.

"Félicitations ! Tu es revenu vivant."
"Ah, je me demandais quand allais-tu venir."
"Alors dis-moi, as-tu apprécié cette petite quête ?"
"Ma foi vieille sorcière, quand bien même j'y ai risqué ma vie à maintes reprises, j'y ai beaucoup gagné."
"Tu veux goûter ? C'est des feuilles de thé."
"Non merci, je ne sais pas si c'est du poison."
"Après tous ce temps tu n'as toujours pas confiance en moi, c'est bien triste quand même."
"En savoir autant, et ne pas vouloir m'en dire plus, c'est trop étrange pour que je puisse vous croire sainte désolé."
"Qu'importe, je venais à toi ce soir sans aucun but précis, j'ai d'autres à faire à traiter, on se reverra une autre fois, ou peut-être pas..."

Juste après son départ, je me recouché dans les brins d'herbes, juste avant de faire un rêve pour le moins étrange. Dans ce dernier, j'étais en compagnie d'une jeune femme brune, humaine, elle était assez mignonne, et visiblement on se battait côte à côte, comme si l'on était allié. Voilà que je me mettais à faire de drôle de rêve. Le lendemain, je partis en route pour le port Cadiz pour partir en direction du royaume de Cotobro. Déjà pour voir si je pouvais trouver des contrats intéressant là-bas, et aussi parce que j'avais entendu des rumeurs intéressantes, d'un artefact magique caché dans les montagnes au nord. Je suis donc monté à bord d'un navire marchand clandestinement. Le trajet ne me parut pas bien long, et ça m'a permit de voir du pays. Arrivé sur place je suis directement parti en direction des montagnes, tout en oubliant pas de prendre des provisions pour le trajet, et une monture. Et je me mis en direction des montagnes, cette fois la route fut longue, et assez ardue. Mais ce n'était qu'un grain de poussière comparé à ce que j'avais enduré jusque là. Une fois arrivé au pied des montagnes, je me suis séparé de ma monture, et je me mis en route pour l'ascension.

La marche de Nym Baenre Montag10

Le froid mordant rendait la tâche bien plus difficile que je ne l'imaginais, mais au moins, je peux être sûr que s'il y a bel et bien un artefact, peu de gens auraient eu le courage d'aller le chercher. C'est là que je me rendis compte que mon grappin m'étais fortement utile, à chaque pierre que je gravissais, le risque de chute augmentait encore un peu plus, rajoutant à ça le fait que la neige avait fondue sur certaines parois, rendant ces dernières plus glissantes et dangereuses que d'autres. Je me doutais bien que je n'arriverai pas au sommet en un jour seulement, aussi dès que je pourrai trouver un renfoncement ou une petite grotte, je m'attellerai à y faire un petit camp de fortune. Et fort heureusement pour moi, ce fut rapidement le cas. Je trouvais une grotte qui s'était fait naturellement, je m'y suis posé et y ai fait un feu de camp avec du bois que j'avais ramassé avant d'arriver dans les montagnes. Pendant que je préparai tout ça, j'entendis du grabuge dehors : visiblement je n'étais pas le seul à essayer d'escalader la montagne. Deux personnes, encapuchonnées étaient aux prises avec un troll des montagnes. Sans rien dire, je laissais faire la créature.

Si elle pouvait me débarrasser de ces importuns sans que j'ai à faire le moindre effort, cela m'arrangeai. Mais au moment où l'une des personnes fit tomber sa capuche, je me ravisai : c'était une femme ! Celle de mon rêve ! Elle était en difficulté, le troll allait pour l'achever. Dans un élan je pris mon épée à deux mains, et je leur ai hurlé d'aller se cacher. Le troll s'est retourné pour s'occuper de moi, manque de chance pour lui, m'affronter n'était pas la même chose que d'affronter une pauvre femme. Aussi, au terme de la lutte, il se retrouva avec l'épée dans la gorge. Je me retournai pour apercevoir que les deux personnes s'étaient réfugiées dans mon camp de fortune. Je me suis rapproché, et en me voyant arrivé, elles ont commencé à reculer de terreur.

La marche de Nym Baenre Shanoa11

"Qui êtes-vous ?!"
"N..Nous ne sommes que deux personnes passagères ne nous faites pas de mal !"

L'autre personne retira sa capuche. C'était également une femme.

"Je suis archéologue, ma sœur et moi sommes venues explorer les ruines au sommet de la montagne."

Elle avait du cran celle-là, je rangeais mon épée et leur expliquai la raison de ma venue. J'étais prêt à coopérer avec elles, à condition qu'elles ne soient pas des boulets, et qu'elles m'offrent un tribut en récompense. Visualisant le cadavre du troll nain derrière moi, elles n’eurent d'autres choix que d'accepter ma proposition, si elles voulaient arriver au sommet indemnes. La nuit passa donc, chacun notre tour nous faisions un tour de garde. Au petit matin, nous nous sommes remis en route, sur le trajet je me suis rendu compte que je ne connaissait même pas leurs noms. L'archéologue se prénommée Sara, et sa sœur, la guerrière, se prénommée Shanoa. Je leur dit mon nom en retour et nous avons été contraint d'emprunter des sentiers moins abruptes, pour arriver tout en haut puisque Sara n'avait pas un corps d'athlète. Entre les mauvaises rencontres de monstres, et les chemins  qu'on a dû emprunter, pour atteindre le sommet nous avons pris 3 jours au total. Nous étions à présent au sommet, entourés de ruines. Au moins nous pouvions nous réfugier à l'intérieur désormais.

Tout autour de nous il y avait des écritures, d'anciennes écritures que je ne parvenaient pas à traduire. En revanche pour l'archéologue c'était chose aisée, puisqu'elle répétait en boucle "Fascinant". Pour ma part, je regardais aux alentours pour voir s'il n'y avait pas la trace dudit trésor, bien que je commence à me douter que celui-ci n'a jamais existé ou bien a été pillé. J'en profite pour regarder les murs de granites, où sont peintes des fresques, c'était assez étrange, et les fresques n'étaient plus intact, mais je pouvais observer un pilier détruit, on aurait dit celui d'une tour. Pour le reste, les dessins semblaient représenter des énergies aussi bien négatives que positives. Je me retournais vers Sara pour savoir ce que voulait dire tout ça.



"Oh, c'est des légendes."
"Des légendes sur quoi exactement ?"
"J'ai un peu du mal à déchiffrer, mais je crois que ça parle d'une tour, je n'en sais pas plus."
"Rien qui ne m'avance pour le trésor que je cherchais."
"Il a déjà dû être pillé, malheureusement pour vous."
"Écoutez, ces légendes m'intéressent, prenez tout ce que vous pouvez trouver d'intéressant."

À ces mots, elles s'exécutèrent, et prirent le maximum de données possible. J'ai pu trouver un grimoire, indéchiffrable pour moi malheureusement, à la place je le tendis à Sara.

"Tu peux traduire ça ?"
"Oui, mais ça me prendra du temps."
"Sauf qu'on a pas le temps de rester ici, écoutez-moi, vous avez une dette envers moi il me semble."
"Nous n'avons malheureusement pas de pièces d'or."
"On peut s'arranger autrement : j'ai un objectif personnel, et désormais je veux en savoir plus sur cette légende, je pense que c'est votre cas aussi. Que diriez-vous de m'accompagner ?"

Elles prirent quelques instants de réflexion, avant de me délivrer leurs réponses.

"C'est entendu, si vous ne nous faites aucun mal !"
"Mais aucun mal ne vous sera fait pas d'inquiétude."

Sur ces paroles, et avec le maximum de données récupérées dans ces ruines, je suis redescendu de la montagne, accompagné de Sara et Shanoa, désormais avec moi.
Hysis Aquamis
Hysis Aquamis
Légende
Légende

Messages : 101
Points : 185
Date d'inscription : 10/04/2019
Localisation : Cité d'Ondinus

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum