Destin et devoir, l'odysée d'un Gardien

Aller en bas

Destin et devoir, l'odysée d'un Gardien Empty Destin et devoir, l'odysée d'un Gardien

Message par Malasore Dunriaks le Jeu 11 Avr - 19:56

Déjà 3 mois se sont écoulé depuis ma derniére escapade... Mais pour moi c'est comme si cela faisait une éternité...
C'est à mourir d'ennui ici. Les aventuriers se sont succédé, comme à leur habitude. Mais aucun groupe n'est parvenu ne serait-ce qu'à pénétrer le château...
Il y as bien eu ce groupe d'orc qui est parvenu à atteindre le sommet de la montagne sud-ouest, mais ces empotés ce sont fait avoir par un simple piège de fléchettes empoisonnées.
Il y as également eu cet aventurier tenace qui as erré une semaine entière dans le labyrinthe avant de mourir de faim.

Mais même ces divertissements futile ne me permettent pas de vaincre l'ennui...
À vrai dire, je crois bien que je serais déjà devenu fou si je n'avais pas eu mon ka-tet à mes côtés. Les petits plats des filles, ainsi que les entrainements avec Igor me permettent de maintenir
un semblant de vie. Mais passer ses journées à faire la même chose, ce n'est définitivement pas pour moi...

Destin et devoir, l'odysée d'un Gardien Sa-560524f

Ces dernières années, le doute s'est immiscé en moi... L'île de Dunriaks as-t'elle réellement besoin d'un gardien... ?
Pour moi, rien n'est moins sûr... Après tout, les monstres et les pièges font très bien leur travail... Mais d'un autre coté, il s'agit de mon héritage et de mon devoir...
Humpfhhh.... Je n'ai même plus l'énergie de réfléchir à tout sa. Je pense qu'il est grand temps de m'offrir un bol d'air frais... Mais Reina et Mylia vont encore m'en faire tout un fromage...

Rahhh, pourquoi la vie est si compliqué ?!

Bon, eh bien tant pis ! Cette fois, je pars seul ! Le temps qu'elles réalisent mon absence, je serai déjà en train d'explorer un donjon !


Dernière édition par Malasore le Jeu 25 Avr - 14:36, édité 1 fois

_________________
Les lames s'expriment mieux que les mots.
Malasore Dunriaks
Malasore Dunriaks
Légende
Légende

Messages : 120
Points : 220
Date d'inscription : 08/04/2019
Localisation : Les cités libres (Dunriaks)

Revenir en haut Aller en bas

Destin et devoir, l'odysée d'un Gardien Empty Re: Destin et devoir, l'odysée d'un Gardien

Message par Malasore Dunriaks le Jeu 25 Avr - 14:35

----------------------------------------------------------------------------------------

Ma décision était prise !
Mais je n'eu pas le temps de faire 2 pas que Mylia fit son entrée dans la pièce.

- Tu va être content, je t'apporte des nouvelles fraîches !
- Des nouvelles ? Je croyais que tout les aventuriers actuellement sur l'île étaient décédé ?
- Je ne te parle pas de l'île enfin ! Je te parle de nouvelles du monde extérieur
- Du monde extérieur… ? Depuis quand tu t'intéresse à sa ? ...à moins que ce ne soit des informations sur un nouveau donjon à explorer ?
- Rolala, oublie donc cette fichu île et les donjons pour quelques minutes. Nous avons reçu un messager !
- Un messager ? ici ? C'est la meilleure de l'année celle là ! Tu ne l'as pas amené ici au moins ?!
- Mais non voyons, je ne suis pas idiote tout de même. J'ai juste récupérer sa lettre.
- Humpfh, bon accouche. Qui donc peux être assez tordu pour envoyer une lettre ici ?
- C'est un message en provenance de la cité d'Alira.
- D' Alira… ? Qu'est ce qu'ils nous veulent ceux-là ?
- Je te laisse lire par toi même.

" Cher Gardien de Dunriaks,
Nous vivons une époque troublé, et si je vous écris aujourd'hui c'est parce que la situation l'exige.
Les Royaumes de Mids, Pandora et Gahrel complotent dans l'ombre et nous sommes sans nouvelles
du Royaume de Cotobro depuis un moment déjà. Les cités libres sont menacés et il est de notre
devoir de faire front commun ! Je vous invite à rejoindre la cité d'Alira dans les plus brefs délai pour
participer à une réunion de crise avec les représentants de toutes les îles des cités libres.

Dame Inemis "


- ...
- Alors, que faisons-nous ?
- Comment sa, "que faisons-nous" ? Tu sais très bien que la politique et la diplomatie sa ne m'intéresse pas.
- Mais les royaumes se préparent à la guerre !
- Et alors ? Je n'ai jamais prêté allégeance à un roi ou une reine il me semble.
- C'est vrai, mais notre île se trouve sur le territoire des cités libres ! Et le "pacte des îles" stipule qu'en cas de menace envers les cités libres, il est de notre devoir de faire cause commune !
- Certes, certes… Mais tout de même… Tout cela est d'un ennui...
- Justement, toi qui te plains toujours de l'ennui, voici une bonne occasion de briser la routine et découvrir de nouveaux horizons !
- Mouai… je suppose que sa ne coûte rien d'assister à cette réunion...
- Parfait, je vais prévenir Igor et Reina dans ce cas ! On se rejoint au port !
- Ouai ouai…

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Et c'est ainsi que ma destinée me conduisit au pied de la citadelle d'Alirasa sur l'une des île annexes de la cité d'Alira…

Destin et devoir, l'odysée d'un Gardien Chatea10

_________________
Les lames s'expriment mieux que les mots.
Malasore Dunriaks
Malasore Dunriaks
Légende
Légende

Messages : 120
Points : 220
Date d'inscription : 08/04/2019
Localisation : Les cités libres (Dunriaks)

Revenir en haut Aller en bas

Destin et devoir, l'odysée d'un Gardien Empty Re: Destin et devoir, l'odysée d'un Gardien

Message par Malasore Dunriaks le Lun 29 Avr - 3:42

De l'extérieur comme de l'intérieur, Alirasa semble être un joyau d'architecture conçu pour résister à n'importe quelle attaque. Mais j'était tellement absorber par ma contemplation des lieux que je n'avais pas réaliser que je me trouvais déjà devant les portes de la salle de réunion, et deux gardes en barrait l'accès.

- Halte là ! Déclinez vos identités !
- Je suis Malasore, Gardien de Dunriaks.
- Moi c'est Reina !
- Je m'appelle Mylia, et le gros derrière moi c'est Igor mais il est muet
- ...hum oui… Malasore tu est bien sur la liste, par contre tes compagnons vont devoir attendre dans le grand hall là-bas.

Il pointait du doigt une grande salle où plusieurs soldats arborant différentes armoiries patientait bruyamment, probablement les gardes des différents chef réunis.

-   De quoi ?! Et pourquoi est-ce qu'on n'aurait pas le droit de rentrer nous d'abord ?!
- Mylia, c'est bon... Attendez moi ici, je ferai au plus vite.
- C'est injuste !

J'entendais encore Mylia exprimer sa frustration lorsque les portes se refermèrent derrière moi. Mais mon attention était désormais porté sur cette nouvelle pièce et sa table ovale qui en occupait une large partie. Il y avais 5 personnes assises autour et 2 sièges vides.

- Bienvenue Gardien de Dunriaks, prenez place je vous prie. Nous allons commencer sous peu.

Je pris place sur le siége le plus proche avant d'analyser rapidement les différents individus.
Sur ma gauche, un homme et une femme à l'allure de chevaliers discutaient à voix basse, tandis qu'à ma droite se trouvait le siége vide et deux autres hommes qui me dévisageait, l'un est vétu tout de noir et une partie de son visage se trouve masqué par son grand chapeau tandis que l'autre possède des habits trés atypiques et une panoplies de fioles étranges qu'il avait disposé sur la table. Et enfin, face à moi, à l'autre extrémité de la table se trouve une femme magnifique qui semble présider la réunion, probablement dame Inemis... Mais dans son ombre, un peu plus loin derriére elle on peux également aperçevoir deux gardes qui semblent nous surveiller. J'essayai de distinguer leurs armes, lorsque les portes s'ouvrirent. Un nain moustachu pénétra dans la pièce avant de venir s'asseoir à ma droite.

- Bienvenue Messire Urter ! Nous voici enfin au complet. Mais avant de commencer, j'aimerai tous vous remercier d'avoir répondu à mon invitation. Je crois bien que c'est la 1ére fois depuis plusieurs générations que tout les chefs des cités libres se réunissent en un même lieu. Aussi, je vous propose de faire un rapide tour de table pour nous présenter. Pour ma part, je suis Dame Inemis et j'ai l'honneur de gouverner la cité d'Alira ainsi que toute les îles qui y sont rattachés

Elle se rassit et regarda sa voisine de droite qui se leva à son tour.

- Je suis Leïla, directrice du camp de Salruma.
- Pour ma part, je suis Lord Hector de la cité de Mispura, c'est un honneur de faire votre connaissance à tous.
- Je suis Malasore, Gardien de Dunriaks.
- Vous pouvez m'appeler Messire Urter, je représente les intérêts de la famille Lancel.
- L'on m'appelle Lusael, et je gouverne l'île d'Elispar.
- Moi c'est Miruds, je suis un espion à temps plein mais aujourd'hui je me présente à vous au nom de la cité d'Hilas.

Destin et devoir, l'odysée d'un Gardien Ze12

- Parfait ! Maintenant que les présentations sont faites, nous allons pouvoir rentrer dans le vif du sujet...


Dernière édition par Malasore le Ven 3 Mai - 16:24, édité 1 fois

_________________
Les lames s'expriment mieux que les mots.
Malasore Dunriaks
Malasore Dunriaks
Légende
Légende

Messages : 120
Points : 220
Date d'inscription : 08/04/2019
Localisation : Les cités libres (Dunriaks)

Revenir en haut Aller en bas

Destin et devoir, l'odysée d'un Gardien Empty Re: Destin et devoir, l'odysée d'un Gardien

Message par Malasore Dunriaks le Mar 30 Avr - 2:01

Inemis : Comme vous le savez déjà, les rois de Pandora, Mids et Gahrel se sont réunis il y as peu, non loin du temple de l'ondine.
Leïla : Oui, j'en ai entendu parler. Il paraît qu'ils ont assassiné plusieurs personnes avant de prendre la fuite dans leurs pays respectif.
Hector: Ce comportement est intolérable ! Nous ne pouvons pas les laisser agir à leur beau vouloir au sein des cités libres.
Inemis : C'est exact, et c'est pourquoi nous sommes réunis ici aujourd'hui.
Malasore : Et pour quelles raisons au juste s'en sont ils pris au temple de l'ondine ?
Nous l'ignorons, mais ce qui est sûr c'est qu'ils ne comptent pas en rester là !  

À ces mots, Miruds esquissa un sourire mais le dissimula assez rapidement.

Hector : Ainsi… Ils comptent s'en prendre aux cités libres… ?
Urter : Ces ordures n'ont pas froid aux yeux !
Malasore : C'est insensé, ils n'ont aucune chance de triompher d'une confrontation en mer ! Et la plus part des îles des cités libres sont naturellement protégé des débarquements.
Lusael : La vrai question c'est : Dans quel but ? La richesse ? Le pouvoir ? La gloire ? Qu'est-ce qui peux donc bien motiver des hommes du continent à venir périr dans les îles ?

Miruds se leva lentement et mis la main dans son manteau pour en sortir quelque chose quand la porte de la pièce s'ouvrit bruyamment. Elle déboucha sur un homme en armure qui semblait essoufflé et paniqué.

Soldat : Da… Dame Inemis ! L'ennemi as pénétré le territoire des cités libres ! Ils se dirigent droit sur nous !
Lusael : De combien de temps disposons nous ?
Soldat : S'ils maintiennent leur allure, ils seront ici avant la fin de la journée !
Hector : Ils ont donc véritablement osé…
Urter : Il….Il....Il faut organiser nos défenses au plus vite !
Miruds : C'est vrai, il n'y as pas une minute à perdre. Regagnons nos îles respectives et mobilisons nos armées en vitesses.
Lusael : Et ensuite ? Le temps de regagner nos îles, et en supposant qu'on ne tombe pas malencontreusement sur l'armée ennemie en chemin, nous n'aurons pas le temps de faire affréter tout nos navires pour une bataille en mer !
Miruds: Ne vous inquiétez pas, d'après les retours de mes espions, nos ennemis ne convoitent qu'Alira. Il suffit de les laisser passer sagement et de les prendre à revers une fois qu'ils seront arrivé à destination !
Malasore : Et qu'est-ce qui te fait dire qu'ils n'attaqueront qu'Alira ? S'il s'en prennent à toutes les îles sur leur chemin, ton plan tombe à l'eau. Et avec plusieurs fronts à gérer, il seras trop tard pour organiser un autre plan de bataille.
Leïla : C'est vrai que c'est tout de même assez risqué.
Miruds : Avez-vous mieux à proposer ?

Le silence gagna la grande salle. Mais le soldat qui venait de faire son rapport, semblait toujours aussi apeuré.

Soldat : Dame Inemis ! Que faisons nous ?!
Inemis : ... Je crois que tout as été dit. Que chacun rentre chez soi et mobilise ses armées ! Je vais organiser la défense d'Alira et essayer de gagner suffisamment de temps pour que vous puissiez les écraser dans leur dos

À ces mots, Inemis se leva et quitta la pièce avec les 2 gardes et le soldat.

Miruds : Bien, Messires Urter, Lusael et Malasore. Puisque nous nous dirigeons tout 4 vers l'ouest je vous propose de faire un bout de chemin ensemble, c'est plus sûr.
Urter : C'est une bonne idée, il serait vraiment regrettable de tomber seul nez à nez avec les troupes ennemis.
Malasore : Sa me convient.
Lusael : Très bien.

Leïla et Hector eux se dirigeaient déjà vers la sortie, et devait tout deux s'en aller vers le nord-est.

Miruds : Attendez vous deux, j'aimerai vous parler en privé.
Hector : À nous ? Qu'est-ce que vous nous voulez ?
Leïla : Est-ce réellement important ? Chaque seconde compte à l'heure actuelle.
Miruds : Je serai bref, promis.

Miruds les rejoignit et ils s'éloignèrent en parlant à voix basse. Tandis que pour ma part j'avais rejoins Urter et Lusael en direction du grand hall, pour récupérer mes compagnons. Je leur fis un rapide topo sur la situation et nous embarquions immédiatement en direction de l'ouest.

Un peu plus tard, une fois qu'Alirasa avait disparut de l'horizon, Miruds m'invita à rejoindre son navire pour "peaufiner le plan de bataille". Je m'y rendis donc en confiant mon propre navire à Mylia.
Une fois à bord, je pris place autour d'une table dans sa cabine, aux cotés d'Urter et Lusael.

Miruds : Bien, Messieurs, il est temps de parler franchement.
Lusael : C'est à dire ?
Miruds : Inemis n'est qu'une vipère, c'est à cause d'elle que nous sommes dans cette situation.
Malasore : Comment sa ?

Miruds sortit une lettre de sa poche et la posa au centre de la table.

Miruds : Elle as invité les rois au temple de l'ondine et as tenté de les assassiner. C'est pourquoi ils ripostent aujourd'hui !
Urter : Q..quoi ?
Lusael : Faites voir cette lettre.

Lusael pris la lettre et se plongea dans une lecture attentive. Miruds de son coté posa sur la table une seconde lettre et plusieurs affiches qui étaient en réalité des avis de recherche.

Urter : C'est.... impossible !
Lusael : Et pourtant... c'est bien le sceau d'Alira sur ces lettres.
Miruds : Vous comprenez à présent ?
Malasore : Pourquoi vous ne nous avez pas montrer sa plus tôt ?
Miruds : Sinon, nous serions encore là bas à l'heure actuelle. Et dans une situation beaucoup plus épineuse.
Lusael: ... Quelle sombre idiote !
Miruds : Ne vous inquiétez pas, comme je vous l'ai dit tout à l'heure. C'est Alira qui les intéressent. Et j'ai prévu un itinéraire sûr pour que nous puissions regagner la cité d'Hilas en toute discrétion.
Urter : Et pour nos cités ?
Miruds : C'est trop risqué de tenter de rejoindre vos cités maintenant. Vos îles n'intéressent pas nos ennemis, par contre s'ils tombent sur des navires des cités libres sur leur chemin, je ne me fait pas d'illusions sur leur comportement.
Lusael : Mais le port de ma cité est bien plus proche que celui d'Hilas.
Miruds : C'est vrai, mais il est trop exposé, il y as de grandes chance pour que les armées de Pandora arrivent de ce coté. D'après le rapport de mes espions et mes propres estimations, le seul chemin sûr c'est de gagner le port de Rilias qui est le port le plus proche à l'heure actuelle, puis de faire la route à pied jusqu'à Hilas.

Destin et devoir, l'odysée d'un Gardien Carte10

Nous étions tous plonger dans le silence. Pour ma part je m'interrogeait sur les intentions de ce Miruds. Était-je vraiment prêt à faire confiance et à confier ma vie à une personne que je connaissais depuis moins de 24h... ? Mais d'un autre coté, il semble très bien informé et ce n'est pas comme si nous avions la possibilité de faire autrement sans prendre de risques. Je décidas donc pour ma part de lui faire confiance.

Malasore : Bien, faisons ainsi.
Lusael : Sa ne m'enchante guère, mais il est vrai qu'il vaut mieux jouer la carte de la prudence.
Urter : Pour ma part, il est hors de question de faire des détours. Je vous souhaite bonne continuation messieurs.

Nous sortîmes donc sur le pont avant du navire pour voir s'éloigner Urter vers le nord-ouest. Tandis que nos 3 navires se dirigeait désormais vers le nord. Et 2 heures plus tard nous posions le pied dans le petit village de Rilias.
Miruds et Lusael laissérent une dizaine de gardes chacun pour garder leur navire, et offrirent d'en laisser une dizaine de plus pour protéger le mien.

Après une courte pause de 30 minutes pour organiser les armes et les vivres, nous nous mettions aussitôt en route vers la forêt d'Ilias afin de nous éloigner des côtes et de nous rendre à Hilas dans les plus brefs délais. Miruds et Lusael prirent avec eux tout les hommes qui n'étaient pas assigné à la protection des navires, ce qui représentait au total une cinquantaine d'hommes. C'était à la fois un atout de force et de sécurité, mais d'un autre coté cela nuisait à la rapidité de notre progression. Ainsi Miruds estimait à 2 jours le trajet vers Hilas.

_________________
Les lames s'expriment mieux que les mots.
Malasore Dunriaks
Malasore Dunriaks
Légende
Légende

Messages : 120
Points : 220
Date d'inscription : 08/04/2019
Localisation : Les cités libres (Dunriaks)

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum