Les terres de la désolation.

Aller en bas

Les terres de la désolation. Empty Les terres de la désolation.

Message par LucyLullaby le Lun 19 Aoû - 22:39

Après une longue semaine dans la cité d'Hilas à soutirer aux voleurs de cette localité leurs biens pécuniaires, j'aspirais à plus de tranquillité pour la suite. Après ces quelques jours logés et nourris aux frais de ces brigands, je me suis décidée à partir avant qu'une prime tombe sur ma tête. Les hommes étant des êtres minables et pleins de ressources lorsqu'il s'agit d'assouvissement de leurs désirs tordus, je ne voulais pas y laisser la vie pour un simple froissement à leurs ego. C'est dans cette optique que mes pas furent guidés en direction de l’île de Mispura. Mes larcins à grands coups de charme dans la précédente île des cités libres me laissaient forte aisée en pièce d'or. Je pus ainsi prendre mes quartiers dans une luxueuse chambre d'auberge. La décoration était forte et semblait rappeler la fierté des aéronefs de Mispura. Lit encastré rappelant les couchettes, certes dans un style extrêmement confortable, des cabines des navires. Vitrines offrant aux yeux des reliques venant de tout Gaïa, globe de navigation... J'inspirais profondément et m'effondra de contentement sur le lit. Finalement le prix de cette pièce était à la hauteur de son prix. Épuisée, je finis par m'endormir rapidement.

Les terres de la désolation. A9db32b41fbc2a7f70bd045a9efd12f1

Plus les nuits passèrent, moins elles étaient de tout repos. Le même rêve revenait encore et encore. Je pouvais y voir un château lugubre dont les contours se démarquaient dans la nuit noire uniquement grâce à la pleine lune. Les hurlements étaient stridents et l'odeur du sang à en vomir pour un mortel lambda. Le feu rongeait les villages fantômes. Cette ambiance chimérique se répétait nuit après nuit sans jamais s'arrêter. Se réveiller en sueur, se rendormir, revoir les mêmes images, se réveiller en sueur... Et ainsi de suite. A croire que le KA cherchait à me faire passer un message ou me rendre totalement folle. Comme si j'évoluais dans un limbe ou réel et fiction n'avait plus aucune frontière. Là où vous ne pouvez plus faire la différence entre la réalité, le rêve et le cauchemar.

Les terres de la désolation. 1bbdb61fd80f4f285a1f4f8cfe07db87

Forte de mon impression de prémonition, je partis en quête d'information dans les lieux fréquentés de l'île. Alors que j'arrivais dans les halles marchandes, une affiche attira mon attention :

"Les cités libres recrutent de vaillants aventuriers. Ensemble nous unirons nos forces contre le territoire de Mids aux côtés des autres royaumes. Rejoignez-nous ! Pour Gaia !"

J'arqua un sourcil à la lecture de cette propagande : "Mids hmm... ?"

Quand est-ce en avais-je entendu parler ? Ne serait-ce pas le roi Sora à l'aura hautement maléfique... ? J'acheta au passage un vêtement de pluie. Si jamais l'enrôlement se faisait par bateau, la météo pouvait se montrer capricieuse. L'annonce recommandant de se présenter au port des aéronefs, je me dirigea dans cette direction. A mon arrivée, je me mis à scruter les lieux et ses visages anonymes qui y circulaient. Ma vision s'arrêta au bout d'un temps sur une femme avec une allure militaire. J'hâta mes pas dans sa direction et elle me repéra rapidement.

- "Bonjour, je suis chargée du recrutement pour une mission urgente pour Mids. Je recherche encore trois personnes seulement ! La récompense est de cinquante mille pièces d'or. Seras-tu des nôtres ? Que pourrais-tu nous apporter ?" me demande-t-elle

Cinquante mille pièces d'or ?! Je m'empressa de me présenter et de lui énumérer les différents avantages à me prendre parmi les volontaires à cette quête. Soudain j'entendis derrière mois un : "Pareil qu'elle !" émanant d'une voix d'homme. Je me retourna et tomba sur un humain hautement abîmé masquant ses blessures au visages par une capuche. Une de ses mains aux ongles aiguisés tenait en son sein un bâton donc émanait de force vibration de magie. Je plissa mes yeux et le contemplait alors qu'il énumérait ses différents avantages et forces qu'il pouvait amener à cette guerre.

- "Quelle chance ! Je vous recrute tous les deux ! Rendez-vous dans 20 minutes à l'aéronef la bas." Elle pointa un bateau volant et disparu dans cet horizon désigné.

Reconcentrant mon attention sur ce nouveau venu et me présenta promptement auprès de lui vu que nous allions devenir compagnon de voyage. Il m'apprit son nom, Willuxxx, et se présenta comme un nécromancien. En tant que nécromancienne, mon intuition ne m'avait pas trompé. Il fut cependant plaisant de trouver un camarade de la même classe. De fil en aiguille, le temps passa. Soudainement nous nous rendons compte que nous venions de rater l'aéronef pointé par la recruteuse plutôt. Nous nous élançons en courant en sa direction mais impossible de le prendre en vol. Je me mets à le regarder, le regard vide, réfléchissant à toute vitesse pour retourner la situation en notre faveur. Nous décidons de chercher un autre bateau afin de pouvoir poursuivre cette aventure. Nous fûmes vite interpellés par un matelot tout ragaillardi :

- "Hey les aventuriers ! Si vous voulez aller sur Mids c'est ici que ça se passe ! Dépêchez-vous on va partir !"


Les terres de la désolation. 9d0a70bcec973f101d04bf4745daa570

Ni une, ni deux, nous nous sommes précipités sur l'embarcation. La mer est calme. L'iode et son odeur déposent du sel sur nos peaux et remplit nos poumons d'air marin. Nous apprenons que le navire fait partie de la flotte de Herzat, roi de Pandora. Nous rattrapons rapidement trois énormes embarcations des cités libres. Les 15 membres de l'équipage s'affairent activement pour mener à bien le périple lorsque Willuxxx se pose soudainement une question quelque peu étrange :

- "Et si je sautais... ?"
- "Hmmmm... Et bien mon cher, je vous laisserais vous noyer seul dans ce cas."
- "Ah... Je vais pas sauter alors."


Je le regarde étrangement et cherche un sens à sa question. Je passe vite à autre chose lorsqu'il descend dans la cale du bateau et demande à un marin comment font les gens pour s'occuper à chaque voyage. J'écoute à moitié sa réponse car le ciel devant précipitamment noir et d'énorme éclair commence à déchirer le ciel. Je m'accroche de toutes mes forces. Et continue de me concentrer sur ce changement météorologique incongru en scrutant l'horizon.

Les terres de la désolation. Opale_10

Rapidement une vague haute de plus de deux mètres menace de s'effondrer sur nous. Notre capitaine remonte jusqu'à son sommet et nous sauve de justesse la vie. Un navire des cités libres péris dans cet incident. Bien secoué, Willuxxx ressort rapidement de la cale après cette première salve, bien qu'ayant quelques bleus. Je suppose que la marchandise enfermée ici-bas s'est montrée agressive envers lui quand notre navire s'est vu attaqué par l'élément sur lequel il navigue. Une deuxième vague se profile à l'horizon et nous tenons bon encore une fois. C'est alors que je l'ai vu.... Un énorme tentacule émergeant en milieu de la troisième vague qui nous menaçait. Je hurle pour prévenir l'équipage. Une immense femme kraken s'érige alors devant nous avec son air patibulaire. La troisième vague nous frappa de plein fouet. Le reste de l'équipage périt avec. La situation était critique. Nous avions troublé les eaux de ce monstre et nous allions le payer !

Les terres de la désolation. 2a41aeef90b47b6ed9d919e884250389

La créature des mers commença à enlacer la coque de notre navire et des vers de mer présents sur ses tentacules rongés par le sel nous attaquèrent. Le combat fut long et acharné. Le bateau sombrant peu à peu. Willuxxx perdit bon nombre de vie. Grâce à la magie de mes cartes, je réussis à le requinquer un peu. Une fois les vilains vers morts, nous comprenons très vite que le bateau ne tiendra pas longtemps. La femme titan en avait après nous. Elle continuait de malmener la coque en serrant de plus en plus ses appendices autour. Le bois craquant sous la pression exercée. D'un simple regard, moi et Willuxxx nous mettons d'accord pour nous diriger vers l'arrière du bateau afin de mettre à l'eau la barque de sauvetage. Sous les attaques des tentacules nous trébuchons régulièrement et Willuxxx manqua même de passer par-dessus bord. Une fois la chaloupe atteinte, nous la poussons sans difficulté dans la mer mouvementée. Au moment où nous atterrissions dedans, nous pouvions voir le navire de Pandora couler, emporté dans les tréfonds de l'océan par cette géante femme calamar courroucée.

Les terres de la désolation. 8f005c0a26354f29208f7571a20591e4

Nous atteignons rapidement les rives de Mids. L'ambiance se fait aussi lugubre que dans mon rêve. Nous sommes trempés, affaiblis, et fatigués. Les terres semblent désolées. Aucune âme en vue. Je me retourne alors vers mon compagnon de voyage et lui dit :

- "Ceci n'est pas un adieu l'ami. Je reviendrais te retrouver. Je dois cependant retourner a Mispura aider mes autres acolytes à réaliser cette traversé. Nous nous retrouverons. Tâche de rester en vie. A bientôt."

Aussitôt ces paroles prononcés, j'active mon parchemin de téléportation et me retrouve à Mispura. Abandonnant à ces terres hostiles le nécromancien le temps de revenir.

Les terres de la désolation. Ebf75a1ce24d80ad261b0e8b64ea2277
LucyLullaby
LucyLullaby
Vétéran
Vétéran

Messages : 29
Points : 39
Date d'inscription : 19/07/2019
Age : 26
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum