Ambre Drachvil, sorcière damnée.

Aller en bas

Ambre Drachvil, sorcière damnée. Empty Ambre Drachvil, sorcière damnée.

Message par LucyLullaby le Dim 25 Aoû - 2:28

Ambre Drachvil, sorcière damnée. C1db45ce0137274e39fa54fd79741672

Nom: Ambre Drachvil
Race: Démon
Classe: Sorcière guerrière
Métier: Herboriste
Année de naissance:  160
Originaire de: Stygia, Enfers.

Force : 60
Vitesse : 35 
Dextérité : 55
Constitution : 60
Intelligence : 60
Sagesse :  30
Charisme : 30

Compétences Niv 1- Utilisable 3x par jour.
Détection de pensée : Permet d'entendre les pensées d'un ennemi
Au delà des barrières : Permet de comprendre les langages écrits ou parlés.
Main crochue :  Main désincarné portant deux attaques de contact.

Compétences Niv 2- Utilisable 3x par jour.
Purification par le feu : Tornade de feu sacré venue des entrailles des enfers redonnant des PVs aux alliés des ténèbres.

Compétence Niv 3 - Utilisable 1x par jour.
Rituel maudit augmenté : Permet au lanceur de jouer deux fois en un seul tour

Compétence Niv 4 - Utilisable 1x par jour.
Assassin imaginaire : Illusion terrifiante tuant la cible ou lui infligeant intelligence + 5d6 points de dégâts

Armes :
- Oracle of the alchemist ghouls.
- The fallen Wicca Sword. (+1 force - Parchemin de morcatis.)

Inventaire :
- 3 champignon anti-brume verte

Histoire :
Autrefois humaine, j'ai été trahie par les humains... ~

J'ai toujours été de petite santé... Ma mère m'avait appris le pouvoir des plantes et leurs vertus. Naturellement je me suis tournée vers le métier d'herboriste. L'aunée, la consoude ou bien encore la valériane n'avaient plus aucuns secrets pour moi. Elles étaient devenues mon quotidien et mes connaissances de bases. Malgré une cité rongée par le meurtre, le viol et le crime, je réussissais à survivre en vendant divers potions de santés, de protections, ou bien encore d’acuités.
Aimée par les plus grands tueurs de notre cité, je vivais paisiblement sous leurs protections. Ma clientèle augmentait et ma réputation aussi. Les jours passaient les uns après les autres, avec toujours plus de travail. Toujours plus de notoriété.
Ambre Drachvil, sorcière damnée. 2069a5b730f5952ec917bafaaf594ee2

Malheureusement les voies du KA sont impénétrables et cette douce vie a tournée au cauchemar après plusieurs années de sérénité. Un poison s'est répandu dans la ville. Un arrière goût d’amertume qui semblait me viser directement. Peut-être avais-je fais du tort à un autre herboriste... Peut-être m'étais-je tout simplement tromper sur la façon dont je pensais vivre tranquillement. Des contrefaçons de mes fioles ont commencés à circuler dans la cité d'Hilas et leurs contenues étaient dévastateur.

Chaque potion de vie empoisonnait mortellement celui qui la buvait.
Chaque potion de protection laissant sans défense son possesseur.
Chaque potion d’acuité allait aux antipodes de ses vertus. De nombreux voleurs, assassins ou épéiste se sont retrouvé respectivement incroyablement malhabile, aveugle ou bien encore avec des mains putréfiées.

La rage hurlant devant les portes de mon atelier et la colère se faisait crescendo. Je pleurais priant Astéa de m'accorder son pardon pour avoir mis mes dons au service du crime. Tout s’enchaîna très vite par la suite. Ma porte en bois fut très vite fracturée par un guerrier portant à chaque extrémités de ses mains une immense hache. Je fus saisi par deux de mes plus fidèles clients, l'un sourd et l'autre amputé d'un bras. Rien ne servait de se débattre et mes sanglots redoublèrent. Cette informateur et cet assassin à l'arc renommé ne pourront plus jamais exercer leur gagne pain.
Ambre Drachvil, sorcière damnée. Bf3342def7b11bd71fec18386ed408cf

Il est dit dans les Cités libre que "Une parole donnée ne peux être récupérée". Ses fioles portant l'imitation de ma signature, aux yeux du peuple j'étais la responsable de l'infamie que subissait mes acheteurs ainsi que leurs familles. La pauvreté frappant beaucoup dans cette cité, ces malheureux allaient rester à charge de leurs parents ou épouse, ou bien encore enfants.

N'ayant pas assez d'une seule vie pour que personnes ayant reçus préjudice puissent me tuer, pour la première fois dans cette cité maudite, une exécution publique et aux yeux de tous allait se produire. Les fioles contrefaites rongeant de l'intérieur ceux qui les avaient pris, j'allais être rongés par les flammes de l'extérieur. Mon sort était sans appel : mort par le bûcher. Je les fixaient tandis qu'on m'attacha par la taille au niveau de l'autel de sacrifice. Ils avaient tous compris que je renonçais à ma vie malgré leur injustice. Je les fixaient quand ils ont commencés à allumer le foin et le bois commençant à plusieurs centimètre sous mes pieds. Mes bourreaux s'écartèrent et la fumée noire gagna la place centrale. Les émanations du braise m'étouffais. La chaleur monta à une rapidité invraisemblable. Ils me huaient. Ils m'insultaient. Tout n'était que haine. Tout n'était que réclamation de vengeance. Lorsque les premières flammes commencèrent à lécher ma peau, je me mis a hurler à pleins poumons. La souffrance était au-dessus du niveau de la tolérance. Mon système nerveux était dans le tourment. Je pouvais ressentir chaque parcelle de mon corps se consumer. Et alors qu'ils me regardèrent tous, bienheureux et apaisé par cette damnation dans cette enfer à ciel ouvert.... Je leurs offris enfin mon dernier souffle.
Ambre Drachvil, sorcière damnée. F0388b2ec03523f2e22a94e8bd63bf11

Lorsque je rouvris les yeux, la douleur était partit. Plus aucunes traces de cet événement douloureux. Pourtant son souvenir était bien réel et ancré dans ma mémoire. Je me sentais moins malade et plus forte. Comme ci tout, depuis le début, n'était qu'un rêve. Je pris alors conscience de l'endroit ou j'étais. Je trempais dans une rivière nauséabonde où plusieurs cadavre en état de décomposition plus ou moins avancée était en train de pourrir. L'air semblait vicié et épais. Mais ce n'est pas ce décor macabre qui m'installa dans un état de panique. Non loin de la. J'avais le corps d'une jeune enfant de 10ans. J’essayai hâtivement de me relever mais mes pieds glissaient dans la vase. J'étais sensé être une jeune femme dans mes plus belles années. Comment ai-je pu rajeunir de 15ans ?! Mes pensées fusaient tellement de toute part que j’aperçus que très tardivement les deux femmes qui étaient venus à ma rencontre. Une avait le visage grimé et tenait dans ses mains un crane. L'autre se maintenait debout grâce à un bâton et demeurait étrangement affublé.

« La purification de la sorcière par le feu ! La purification de la sorcière par le feu ! »
Ambre Drachvil, sorcière damnée. 5f89974818a31565191817582c42dff0

Elles répétaient sans cesse cette phrase tout en me tendant la main. Je les scrutaient sans vraiment comprendre. Après un moment sans trouver de réponse seule, je finis par accepter cette main qui m'était tendue. N'ayant plus vraiment de repères, je les suivis silencieusement. Devant mon mutisme, elles comprirent rapidement que j'étais totalement perdue. Celle au visage peint s'exprima :

«Mon enfant, tu es ici aux enfers. Tu viens de connaître ta renaissance parmi les nôtres. Lorsqu'une jeune femme  est brûlée vive, nous invoquons son esprit et son corps de quelques années plus tôt. Car il faut que tu comprennes, ton corps tel que tu le connaissais à périt dans les flammes. C'est ainsi que naissent les sorcières. Tu n'es désormais plus humaine. C'est pour cela que tu ressens une toute autre puissance dans ton jeune corps. Tous tes défauts humain par le passé viennent de s'effacer. Néanmoins, ne te crois pas invincible. Tu te rendras compte que, nous autres sorcières, avons aussi nos limites. » - Elle marqua une pause. - « Je suis Cyrène et voici Arabelle. Nous avons été désigné par notre communauté afin de t'accueillir en ce monde et cette vie nouvelle. Tu as du notifier que tu as toujours la mémoire de ta vie passée. Ceci est normale. Pour te forger, tu dois te souvenir d’où tu viens. Cependant ne t'inquiètes pas, ton jeune corps va continuer de grandir et redevenir dans les années à suivre celui qu'il était avant. Une fois atteint l'âge auquel tu as été jetée dans ce brasier, ton apparence s'arrêtera de vieillir. C'est ainsi que notre métabolisme fonctionne. Actuellement j'ai l'apparence d'une femme de 45ans, en réalité j'en ai 180. Arabelle en a 120.»

Elle s'arrêta de parler. Cyrène savait de par son expérience que j'avais besoin de digérer la nouvelle et d'assimiler toutes ces nouvelles informations.

Les années passèrent et mes tutrices du clan des sorcières avaient continués mon apprentissage dans l'herboristerie. J'ai appris de nouvelles décoctions avec les plantes de mon nouvel environnement. J'avais également été formé dès mon arrivé au maniement d'une épée spécifique à ma race et à don pour le feu : the fallen wicca sword. Cependant je continuais de me sentir très seule. Les souvenirs de mon ancienne vie était douloureux. J'imaginais le chagrin que pouvais avoir ma mère si elle était toujours de ce monde. Heureusement je m'étais liée d'amitié avec une hybride qui errait entre ce monde-ci et le monde de Gaïa. Elle s'appelait Opale Devonshire et semblait rejetée par ses semblables au vu de sa mixité de race. Je me souviendrais toujours de notre première rencontre. Elle était belle. Elle avait les même cheveux que sa mère et toujours cet air renfrogné. Mais le jour où je l'ai vu pour la première fois, elle pleurait.
Ambre Drachvil, sorcière damnée. E0a58a394b8d2807bc3b877ac424949f

«Dis, pourquoi tu pleures ? 
Vas-t-en ! Laisse moi tranquille ! »



Du haut de mes 12ans, je m'étais assis à coté d'elle en silence et j'avais attendu sagement.

« Si tu restes ici pour te moquer de moi comme les autres, tu peux t'en aller ! » M'avait-elle dit.
« Non, moi aussi je suis triste. Alors j'ai pensé qu'on pourrait être triste ensemble... » 


Elle m'avait alors souris et raconté son calvaire d'être à moitié humaine moitié succube malgré la réputation de sa mère. Je lui avait alors raconter mon histoire et mes déboires. J'avais ainsi pu apprendre que si elle pleurait, c'était car elle n'arrivait toujours pas à transformer son apparence. Elle m'avait ainsi appris que toute succube se devait de réussir ses transformations physiques afin de s'approcher de l'idéale de chaque homme et d'en séduire le plus possible. Le but ultime étant de mener les humains à leurs pertes. De fil en aiguille notre amitié s'est développée et nous étions devenus inséparable. Elle adoucissait ma peine et j'étais son rempart contre la méchanceté gratuite de ses congénères. Nous pouvions aller au bout du monde tant que nous étions ensemble. Et le jour de sa réussite dans sa métamorphose est le plus beau de tous mes souvenirs :

« Amber ! Amber ! Regarde j'ai enfin réussi a me transformer ! Alors ? Ces cheveux en violet tu en dis quoi ? » m'avait-elle lancé avec son regard plein de joie.

Je lui avais souris et soufflé au creux de l'oreille qu'elle était quoiqu'il arrive la plus jolie de toutes les créatures de ce bas monde. Après quoi, sans savoir pourquoi, je l'avais embrassé. Elle fut quelques peu surprise au début mais fini par me sourire et me rendis mon baiser. Ses lèvres étaient douce et sa peau agréable. Tout s'est arrêté ici. Notre complicité s'est agrandie et nous n'avons jamais vraiment parler de cet épisode de tendresse. Comme un sceau sellé entre nous que nous n'avions pas besoin de mentionner. Quelque chose de fort qui nous unis quoiqu'il arrivera.
Ambre Drachvil, sorcière damnée. Opale_11

Puis un jour, elle est arrivé chez moi, totalement dévastée. Un humain avait réussi à tuer sa mère. Elle avait changé la couleur de ses cheveux en noir avec des mèches de rouge. Comme pour marquer de façon capillaire le deuil qu'elle devait porter au travers du sang de sa mère versé.

«Je quitte les enfers pour traquer cet humain sur Gaïa. »
M'avait-elle annoncé.
« Je t'en supplie, laisse moi venir avec toi ! Je t'aiderais à venger ta mère ! »
« Non c'est une quête que je dois accomplir seule. J'aimerais que tu fasses quelque chose pour moi avant que je parte... »

Je fis à la lettre ce qu'elle me demanda. Le cœur lourd de la voir partir comme ci elle n'allait jamais me revenir. Comme ci une partie de mon cœur s'en allait avec elle. Elle devait suivre son chemin avant de pouvoir me retrouver un peu mieux. Après avoir réalisé ses instructions elle s'en alla. Sur le pas de ma porte avant de s'éclipser pour son aventure, elle me dit dans un sourire :

«Si jamais il m'arrive quelque chose, avec ce que tu as fait pour moi. Tu le sauras. A ce moment là, s'il te plaît, viens me chercher et m'aider. »

Je n'oublierais jamais son sourire. C'était un de ceux qui vous disait que quoiqu'il arrive tout ce passerais bien. Celui qui vous montrait que vous étiez fort et que rien ne pourrait vous arriver. Que vous étiez incroyable...

Et depuis ce moment, je me perfectionne dans mes potions et avec mon épée. Mais avant toute chose : JE L'ATTEND.
Ambre Drachvil, sorcière damnée. 7b55c30178dc562ba493c9505d5f823d


Dernière édition par LucyLullaby le Mar 17 Sep - 15:11, édité 18 fois

_________________
Seules les femmes sont dignes de confiance.
LucyLullaby
LucyLullaby
Vétéran
Vétéran

Messages : 29
Points : 39
Date d'inscription : 19/07/2019
Age : 26
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Ambre Drachvil, sorcière damnée. Empty Re: Ambre Drachvil, sorcière damnée.

Message par Gan le Dim 25 Aoû - 11:15

Ambre gagne 1 point de caractéristique pour cette magnifique histoire
Gan
Gan
Gan
Gan

Messages : 131
Points : 302
Date d'inscription : 16/03/2019

Voir le profil de l'utilisateur https://hentairpg.org/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum