Le retour du deck maudit - De l'amour à la guerre.

Aller en bas

Le retour du deck maudit - De l'amour à la guerre. Empty Le retour du deck maudit - De l'amour à la guerre.

Message par LucyLullaby le Mar 17 Sep - 23:00

Le feu étant mon élément, il n'est pas étonnant que je me sois réveillée tout de suite en entendant un crépitement dans ma chambre. Les yeux encore embrumés par le sommeil, je cherchais d'un rapide coup d’œil dans ma chambre d’où parvenait le bruit. C'est alors que je l'ai vu... Il était revenu à moi : le jeu de carte d'Opale. Elle m'avait demandé de l'ensorceler avant de partir rejoindre la surface. Le sort avait été simple : si quelque chose lui arrivait, cet oracle maudit des enfers devait me revenir. J'avais donc tout de suite compris à sa simple vu qu'elle avait besoin d'aide. Et crois moi ma tendre Opale, j'arrivais. Je bondis hors de mon lit et j'ai enfilé ma robe a capuche couleur rouge sang qui fait si bien ressortir ma chevelure de feu. Mon cœur battait à tout rompre sous l'urgence de la situation, je ne perdis pas de temps à mettre en place un plan d'action et couru d'emblée chez la vieille doyenne démone.

Son accueil était à la hauteur de sa personnalité. Alors que je pénétrais dans le bâtiment du Old Babel ou plusieurs vieux démons vivent ici, elle tomba comme du ciel dans mon dos et me plaqua son bâton sous la gorge. Je m'arrêtais net, saisie par la surprise. La doyenne commença à me renifler longuement et dit soudain : « Quoi toi vouloir de moi sorcière ? » La colère montant en moi, je pris sa main violemment et lui fis face : « Assez de tes bêtises, vieille aliénée ! J'ai besoin de toi pour savoir où est Opale. Elle était partie à la surface sur les terres de Gaïa.»

Ne me répondant pas et me faisant signe de la suivre dans ses appartements, je n'avais d'autre choix que de m'exécuter. L'intégralité des pièces étaient d'un désordre sans nom et l'odeur de magie noire flottait allègrement dans l'air. Nyx avait dû s'adonner à de nouveaux sortilèges. Alors qu'elle s'asseyait à une table, elle commença à chercher dans la pagaille de la table des cartes, pierres et autres objets. Soudain sa voix fendit le silence :

- " Opale être démon impure due à sa mixité. Elle ne mérite pas aide. Toi avoir chance sorcière. Moi aider toi quoique qu'il arrive. Toi avoir grand avenir."
- "Je n'ai que faire de tes balivernes vieille folle. Si tu veux tant m'aider, dis-moi où elle est !"

Le retour du deck maudit - De l'amour à la guerre. C2cf743b85513b03671f61a2afd7d60a

Elle commençait à réciter un charabia sans sens, une langue que je ne connaissais pas et que je n'avais pas envie d'apprendre avec mes compétences. J'étais pressée et stressée. Nyx entra soudainement en transe, convulsant comme-ci elle n'avait plus d'articulation. Puis soudain... Plus rien. Elle avait heurté au sol comme une poupée de chiffon qu'un enfant laisse tomber. Je l'observais, pétrifiée par la scène. Que diable faisait-elle ou lui arrivait-il ?! Elle finie par revenir à elle et se mit à lancer des pierres sur la table, retournant encore et encore des cartes à l'infini. Elle se retourna alors violemment :

«Opale être sur mids. Toi pas devoir aller là bas. Grand danger. Mais toi pas écouter. Alors toi prendre ça.»

Elle me tendit un parchemin de téléportation. Je le pris en la remerciant énormément et fuit rapidement sa demeure. J'allais enfin pouvoir retrouver ma bien aimée et l'aider. Les propos de cette vieille folle étaient claires, le lieu où elle était renfermait une grande menace. J'activais le portail de téléportation inquiète. Je n'étais pas retournée sur Gaïa depuis ma «mort». Je me demandais comment la surface avait changé depuis la dernière fois. Je pris une grande respiration et je me suis engouffrée dans la faille censée me guider droit vers Opale.

Je commençais réellement à prendre conscience des paroles de la doyenne qu'en sortant de la faille qui m'éjecta sur Mids. L'odeur du sang gorgea mon nez et mes poumons dès mon arrivée. La désolation. C'est tout ce qu'il y avait. Le village où je venais d’atterrir venant d'être massacré par je ne sais quelle race. Les cadavres emplissaient certaines rues quand d'autres respiraient le manque d'animation. Des ruisseaux de sang se formaient ici et là quand la terre n'arrivait plus à boire. Hommes, femmes et enfants étaient éventrés, égorgés ou encore empalés. Seul les animaux avaient été épargnés comme les quelques porcs que l'on pouvaient voir se repaître des corps sans vie. C'était une véritable boucherie. Ne m'attardant pas à pleurer ses humains sans importances à mes yeux, je partis en quête de trace ou d'indice sur ce qui s'était passé pour mieux comprendre ce qui se trame ici.

Le retour du deck maudit - De l'amour à la guerre. 035ba0a800b8c5178d37098f750c973a

Soudain une voix se mit à m'interpeller : « Toi là-bas ! Dis-nous, qui es-tu ?! » Ignorant totalement cette voix d'homme loup et je continuais mon chemin. Il brandit alors son épée vers moi ajoutant en vouloir à ma vie. Ma réaction ne pouvait qu'être sans appel. Je sortis immédiatement mon épée en enflammant ma lame dans sa direction. Je n'avais pas le temps pour ces idioties.

« Si tu ne veux pas perdre la vie, baisse immédiatement ton épée et dis nous ce que je veux savoir !» me dit-il

Décidément les mâles humains ou bien animal étaient bien tous pareils : fatiguant avec un ego sur-dimensionné. Je laissais retomber légèrement ma lame, mais sans plus. Prête à en découdre en cas de problème.

- " Qui es-tu et que cherches-tu ?! " Tonna le chien des bois
- " Je m'appelle Ambre Drachvil et je suis à la recherche de mon amie qui est sur cette île."
- " Et qui est donc cette amie ? "
- "Elle s'appelle Opale Devonshire et c'est une succube. "


Au moment ou je prononçais ces mots une ombre gigantesque passa au-dessus de nos têtes. Jamais je n'avais vu monstre pareil. Cette créature émanait une puissante aura maléfique. La femme qui était dans le groupe du loup s'appelant Hysis m'ordonna de la suivre se cacher sans me donner d'explications. Les hommes m'ayant déjà trahi, je lui donnais instinctivement ma confiance et la suivi, elle et ses amis, dans une bâtisse proche de nous. Une fois à l’abri, les paroles qu'elle prononça fut d'une violence terrible pour moi :

«Écoute, je dois te dire quelque chose. Nous connaissions Opale et elle est... Elle est morte.»

Plus rien ne compte plus à se moment dans ma vie. Mes mains lâchent mon épée et mes jambes se dérobent sous moi. Je m’effondre lamentablement en pleurs au sol. La seule et unique personne qui comptait pour moi dans ce monde n'est plus là. Plus jamais je ne reverrai son sourire ou entendrais sa voix. La douleur est telle que je pourrais en mourir également. Personne ne prête attention à moi et tout le monde s'affaire aux fenêtres de la bâtisse pour observer si le dragon babylonien est toujours dehors. Un homme de petite taille, un dénommé Talgor, vient alors à moi : «Si cela peut apaiser ta peine, sache qu'Opale s'est sacrifiée pour nous sauver d'un démon canard.»  Mes pleurs se calment et je me surprends à sourire. Au final, elle n'était pas si différente de sa mère. Sa nature était d'aider les gens qu'elle aimait malgré son côté ténébreux. Elle avait beau la rejeter, cette part d'humanité qu'elle avait restait malgré tout. C'est alors que la prêtresse Hysis sortit l'étui du jeu de carte d'Opale. Ma stupéfaction fut énorme et je sortis aussitôt les cartes qui auraient du se trouver à l'intérieur de cet écrin.

Le retour du deck maudit - De l'amour à la guerre. 666d98c539910cfed4bffbe02c79977c

Mes émotions sont cependant très vite refrénées quand des cris venant de l'extérieur se font entendre implorant de l'aide. Virion et Thalgor se jettent hors de la maison très rapidement pour savoir ce qu'il se passe. Je suivis par la force des choses le groupe avec Hysis. Virion se dirige vers un tabouret et le prend comme arme. Je le regarde sceptique. Qu'allait-il bien pouvoir faire de son tabouret ? L'offrir à l'immense bête cracheuse de feu pour en faire des allumettes ? A moins que la sottise se soit emparer de lui. Une brume rouge épaisse commence de plus à nous menacer. Sa couleur est étrange. Jamais je n'avais vu pareil ailleurs. La silhouette à la voix féminine ayant disparu dans une des grottes proche des lieux, nous marchons à pas pressés dans cette direction.


Je suis de très près Virion afin de venir au secours de la jeune femme. La sororité est tout ce qu'il me reste. Nous femmes de Gaïa devons nous serrer les coudes face à la folie de ce monde et de cette guerre. Mon talonnement n'a pas l'air de plaire à cet animal des bois qui me lance un regard furieux. Ne le craignait en aucun point, je lui rend très rapidement mon œillade haineuse. Ce combat visuel n'a en aucun point échappé à Thalgor qui fait une remontée rapide a mon niveau m'expliquant que le comportement du loup Virion est normal et habituel. Quel rustre personnage !  Alors que nous continuons à errer dans cette ancre aux couloirs rocheux, notre petit groupe est subitement arrêté par une immense cage en fer qui s’abat sur nous. Nous sommes désormais prisonniers de cette prison de fonte.

Des paysans rentrent brusquement dans notre champ de vision, heureux de notre capture.

- « Ahahah ! Vous ne nous aurez pas chiens de Mids ! Nous avons vu ce que vous êtes venus faire a notre village sous les ordres du roi Sora ! » Scande la femme qui avait crier.
- « Votre pays est en guerre n'avez vous pas vu ?! Nous sommes venus ici pour mettre fin au agissement du roi Sora. Vous vous trompez d'ennemi, relâchez nous sur le champs ! » répondit du tac-au-tac Virion.


Virion l'attrape au niveau de la gorge d'une poigne d'acier et la ramène contre les barreaux de notre geôle, tentant de lui redonner sa raison. Elle refuse de nous libérer, persuader que nous sommes des soldats de Mids, venus finir le boulot de la tuerie que nous avons constatés. Le loup s'énerve face à cette résistance et commence à la menacer, la tenant toujours d'une main velue. Face à la menace, un des trois hommes présents avec la paysanne, prend en joue Virion avec son arc. La réaction de ce dernier est sans appel. Il lance violemment la femme sur lui pour l'empêcher de viser et tirer.

Le retour du deck maudit - De l'amour à la guerre. Aac48ae0d6a556c3f72e3411b47d0418

Avant que les ruraux reprennent leurs esprits, thalgor utilise un sort d'invocation afin de générer une sortie de cette maudite cage en ferraille. Une fois libres, nous réitérons notre discours auprès des paysans et ils finissent encore par accepter la vérité.

- " Afin de nous aider dans notre mission, pouvez vous nous dire ce que vous savez sur ce qui se passe ici." Lui demanda Virion
- " Je... Je... Je ne sais pas. Il y a eu une grande explosion, le dragon est sortit du château et cette brume maléfique s'est répandu partout sur Mids. Mais... Mais elle ne semble pas rentrer dans cette grotte. C'est pour ça que nous sommes ici. De... De plus... Le roi Sora aurait fait venir presque toutes les femmes du royaume à son château. Personne ne sait vraiment pourquoi mais... Mais la rumeur raconte qu'il les ferait enfanter avec des démons !"
- " Hmmm... Dis-moi, sorcière, ce genre de mélange est-il possible ? " Me demanda Virion.
- " Et bien.... J'avais entendu parler de ce type de mixité mais, l'idée est stupide à mes yeux. La mixité des races entraîne bien souvent une perte de puissance de l'hybride." Je répondis.

La conversation tourne court très rapidement. Les yeux de la paysanne se mettant à se révulser. Sous cette vision, Virion la tue rapidement. Son geste meurtrier lui vaut de se faire attaquer par l'archer et un des autres hommes. Avec une facilité incroyable, il n'a aucun mal à les faire trépasser. Il se retourne alors vers le dernier :

- "Tu sais très bien que tu vas te transformer également. Je te propose une mort rapide si tu acceptes ton sort." lui dit Virion.

Le manant charge directement sur lui comme réponse. Bien que stupide, Virion le tue rapidement. Je profite de ce moment de calme revenu afin d'observer les alentours. Cette maudite cage nous barre la route de l'autre côté. Je remarque en un tour de main une pierre différente des autres dans la grotte. En la poussant légèrement, le mécanisme de la cage s'enclenche et la retire du passage.

Nous étions sur le point de reprendre notre périple dans les galeries de la grotte quand Virion se mit à bondir d'un seul coup et à attaquer une autre personne qui venait d'apparaître. Il lui infligea une belle morsure au bras avant de lâcher prise. Contre tout attente, la femme répliqua par un sort de feu. Je doublais le nain qui pensait pouvoir me protéger du haut de sa petite taille. Face à elle, j'enflamme mon épée et me mets à crier "Une sorcière de feu !" Pour qu'elle comprenne que nous sommes du même acabit. Elle ignore complétement mon message et m'envoie une seconde attaque. Coup après coup, moi, Thalgor, Hysis et Virion répliquons. Son corps de plus en plus rouge au fur et à mesure de nos coups, la sorcière disparaît dans une explosion que j'évite de justesse avec le nain Thalgor et la prêtresse Hysis. Virion étant protégé par un mur.

Une sortie vers l'extérieur se fait entrevoir derrière le cadavre de la défunte magicienne. On peut observer une brume rouge encore plus épaisse que lorsque nous sommes rentrés. Ce que je considère comme mes nouveaux compagnons d'aventure refuse catégoriquement de sortir de la grotte. Je ne comprends pas très bien leur rapport avec cette brume rougeatre mais je préfère rester prudente. Thalgor rebrousse alors chemin afin d'aller chercher les cochons encore vivant que nous avions tous vus au village. Il revient peu de temps après avec les deux carcasses et décide de les griller en faisant un feu.

Hysis en profite pour m'interroger sur un parchemin qu'elle avait trouvé peu de temps avant. Elle m'explique ne pas comprendre la langue employé et si jamais j'étais en capacité de lui traduire, je lui rendrais un grand service. Je lis à voix haute le manuscrit qui se révèle être une copie de l'original. Il s'agit d'une simple formule écrite en une langue ancienne et maléfique afin de protéger une personne de son choix, pendant quelques heures, des effets de la brume rouge. Mes révélations ont l'air de les rendre heureux. Je suis invitée par Thalgor à les rejoindre autour du feu pour manger. De son côté Virion prépare le surplus de viande de façon à générer des vivres transportables sans pertes.

Le retour du deck maudit - De l'amour à la guerre. Cc7b77c1211e9f80245496ff381d3b5f

_________________
Seules les femmes sont dignes de confiance.
LucyLullaby
LucyLullaby
Vétéran
Vétéran

Messages : 35
Points : 45
Date d'inscription : 19/07/2019
Age : 26
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Le retour du deck maudit - De l'amour à la guerre. Empty Re: Le retour du deck maudit - De l'amour à la guerre.

Message par LucyLullaby le Sam 28 Sep - 23:30

Nous marchions depuis des jours et nous étions fatigués. C'est pourquoi à la tombée de la nuit nous nous sommes réfugiés en lisière de forêt. Pas trop proche de la route pour être cachés. Pas trop loin dans la forêt pour ne pas perdre le chemin principal. Afin d'assurer la sécurité de notre campement, Hysis se proposa de faire la première garde. Virion était parti dormir dans les hauteurs d'un arbre et je me reposais au sol avec Rol-Vunshi. Nous étions dans la pénombre la plus totale. Le roi de Cotobro nous ayant expliqué ne pas vouloir de feu afin de ne pas attirer l'attention sur nous dans la nuit noire de Mids.

Les cris du senior me réveillèrent en sursaut. Je bondis sur mon épée et l'enflammai pour voir ce que diantre, il pouvait bien se passer. Le vieil homme saignait de la main et plus exactement d'un doigt manquant. Je réalisais que des centaines de rats nous encerclaient. Avant même de les chasser à la lumière de mon épée, la prêtresse en avait déjà viré une partie des rats avec une attaque d'eau tandis que Virion, avait émis un grognement puissant faisant détaler les derniers. La menace évanouie dans l'obscurité des lieux, je propose de cautériser la blessure pour éviter une hémorragie. Rol-Vunshi hésitant fortement à cette idée. Il n'a pas trop le temps d'y penser que Virion l'assommait pour que je puisse réaliser cette besogne rapidement. Nous établissons un feu pour l'occasion, ne voulant pas nous faire surprendre une deuxième fois. Le reste de la nuit se déroule sans encombre.

Le retour du deck maudit - De l'amour à la guerre. E2f789ab9e7991b0d9583325bf39d27b

À la vue d'une auberge au loin, nous décidons de nous mettre en route vers celle-ci. Durant le chemin l'état de notre blessé se dégrade de plus en plus. Un filet de sang s'échappe de son nez et on finit par voir que le pauvre commence à s'édenter. Mes compagnons sont effarés face à de tels symptômes qu'ils n'avaient jamais vus. J'énonce alors à Rol-Vunshi qu'il est atteint de la peste noire. Que nous avons cette maladie également aux Enfers, mais que personne n'a encore trouvé de remède.

Une fois arrivé sur place, Hysis s'empresse d'examiner le roi de Cotobro. Virion part faire sa vie dans les alentours de l'auberge et Thalgor examine la pièce. De mon côté, à la vue de la nourriture fraîchement cuisiné, je me sers directement comme l'affamé que je suis. Sans me poser de question d'une si belle occasion alors que la taverne est dépeuplée par tout autre humain que notre groupe.

Du bruit se fait soudainement entendre dehors. Virion apparaît rapidement au combat avec deux énormes goules. Nous nous hâtons pour venir à son secours tandis que les deux créatures pénètrent dans le lieu. Néanmoins un des goules à un comportement très étrange. Alors qu'il saisit notre malade, il semble ne pas vouloir le tuer et l'emmener avec lui loin du groupe. Ne sachant quel malheureux dessein ils lui réservent nous achevons rapidement les deux bêtes après un combat acharné contre elles.

Le retour du deck maudit - De l'amour à la guerre. D72518a0d606229fd3e788aca52a7b34

Face à la réaction du monstre, Virion propose d'amputer la main de Rol-Vunshi pour en terminer avec cette mascarade et cette maladie de malheur. Je lui hurle que tout cela serait vain puisque ce n'est plus la main du malheureux qui est infecté, mais bel et bien son sang. Après tant de tensions, je décide d'aller inspecter les alentours avec Thalgor pour connaitre l'origine des monstres. Hormis un ours mort en piteux état nous ne trouvons pas beaucoup de choses. Notre retour à l'auberge se fait sous des hurlements. Nous retrouvons le loup tenant à la gorge le senior du groupe l'air menaçant. Il nous explique que ce vieux fou tentait de se faire des saignées. Nous implorons Virons de ne pas le tuer et de le laisser, bien qu'il est raison dans son raisonnement. Tenter de se faire des saignées alors que son sang est hautement contaminant pour les autres est une folie. C'est également la raison du pourquoi personne ne voulait de Rol-Vunshi quand Virion nous l'a tendu. De colère face à notre réaction, le loup part seul en direction du Mur-De-Pluie, le point de ralliement des troupes. Hysis finit par implorer le roi de Cotobro de prier Astéa pour sa guérison et s'en va prier pour lui devant l'auberge. Thalgor prend soin d'éviter le vieux bougre pour limiter toute contamination. De mon côté, je m'assois pour réfléchir... Et continuer de manger. Grand dieu que cela fait du bien !

Le retour du deck maudit - De l'amour à la guerre. 61e90b21bb2164afed81c973ea322d4a

Nous finissons par décider de passer quelques jours ici afin d'observer l'évolution de la maladie avant de prendre toutes initiatives trop hâtivement.

_________________
Seules les femmes sont dignes de confiance.
LucyLullaby
LucyLullaby
Vétéran
Vétéran

Messages : 35
Points : 45
Date d'inscription : 19/07/2019
Age : 26
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Le retour du deck maudit - De l'amour à la guerre. Empty Re: Le retour du deck maudit - De l'amour à la guerre.

Message par LucyLullaby Hier à 21:51

J'ai rencontré un chaman dans mon errance sur Mids. J'avais perdu mes camarades à cause de cette foutue brume. Il ne semblait pas maléfique et avait l'air d'une grande tristesse. Dans un réflexe de survie en territoire ennemi, j'ai tout de même sortie mon arme et lui ai ordonner de décliner son identité. Il disait s'appeler Pa'Orhim et être arrivé sur le continent pour soigner la faune de l'île. Il enquêtait également sur ce phénomène de brume toxique qui était à l'origine de la propagation de ses soins sur les animaux. Je lui dévoilai tout ce que je savais sur cette brume et lui expliqua mes théories à ce sujet. C'est ainsi que nous nous retrouvons à faire un bout de chemin ensemble dont la finalité est la même : Tuer Sora. Moi afin de venger ma tendre Opale et lui les animaux de ses terres maudites.

Pendant que nous marchions, la soif nous tenaillait. Cette horrible sensation fut vite estompée quand un homme oiseau s'approcha dans notre direction. Je brandis mon épée dans sa direction et lui cria de s'arrêter et de se présenter. Nous n'avions jamais été bien accueillis par les créatures volantes de cette île et il était hors de question que je baisse ma garde. Cet hybride s'introduit auprès de nous comme un dénommé Staz. Je reconnu immédiatement le marteau que le malheureux portait. Il s'agissait de celui de mon ami Thalgor. Je le questionnai à ce sujet. La nouvelle qu'il m'apprit fût un deuxième coup dur dans cette guerre : Thalgor n'était plus. Il avait lui aussi péri dans cette guerre insensée. Je retiens mes larmes et continuai d'écouter son discours. Il considérait Thalgor comme son père et était venu ici pour venger sa mort. Décidément cette croisade envers le roi de Mids entraînait plus de personne qu'on ne l'aurait pensé. Notre destination étant la même, l'oiseau à apparence humaine se joint à notre petit comité.

Profitant de la capacité de vol de notre nouvel co-équipier, je me permis de lui demander de prendre de la hauteur afin de réussir à localiser une source d'eau potable pour nous désaltérer.S'envolant dans les airs, il guette de tous côtés, mais nous annonce qu'il ne voit rien de cela. Une chose réussie cependant à capter son regard. Il remarque au loin un autel avec de nombreux éclairs dans sa place centrale. Intrigués par cette information, nous prenons le risque d'y aller afin de voir de quoi, il en retourne.

Une fois sur place, nous remarquons qu'un globe rougeâtre est entouré de 4 pilonnes ou s'abattent sans cesse des éclairs. Dans son élan, Staz commence à détruire un des piliers de cette étrange place. Le premier abattus, nous remarquons tout de suite que la violence de la foudre diminue. Il continue dans ce sens et démolit tous ceux restant. Une fois cette tempête d'éclair dissipée, il s'empare rapidement de l'orbe et l'éclate sans réfléchir au sol.

Le retour du deck maudit - De l'amour à la guerre. Maria-garbulinskaya-

La suite des évènements s'enchaîne avec une vitesse folle. Le globe brisé en mille morceaux au sol, la brume rouge que nous redoutons tant se répand autour de nous. Avec elle, s'accompagne une invasion de rats. Le sol disparaît sous leur nombre. Alors que nous nous débattons comme nous pouvons contre cette armée aux dents longues et acérées, Staz est mordu une fois et Pao'rhim trois fois. Je me souviens soudain que ces sales bêtes ont peur du feu. J'enflamme mon épée et tente de me frayer un chemin à travers ce dédale noir de poil et de griffes. Nous fuyons lâchement ce duel, préférant la vie à une mort certaine de leurs morsures.

La peur de la maladie guettant Pao'rhim, il décide de se faire une saignée au niveau de ses morsures. Je cautérise ces plaies du plat de ma lame en prenant soin de ne pas entrer en contact avec son sang. La besogne étant faite, je nettoie ma lame. Le ciel ce noirci de façon étrange. Levant les yeux vers le ciel, je vois directement ce dragon maudit de tous : Mort. Je hurle à mes deux camarades de me suivre se cacher sans poser de question. Ils me suivent sans un mot. Le dragon semble se poser au niveau de l'autel en ruine alors que nous fuyons nous nous réfugier dans une grotte proche.

Un bruit se fait entendre dans la grotte et la soif nous taraude violemment de nouveau. On décide de s'enfoncer dedans, mais l'espace devient de plus en plus étroit, et même ma fine silhouette ne passe pas. Nous décidons de rebrousser chemin et Staz pars en éclaireur pour savoir si Mort est toujours présent. Il revient rapidement nous annoncer que oui. Quelle malchance ! Nous décidons alors de nous reposer ici le temps que ce dragon démoniaque parte. Les gars posent des pièges pour réussir à manger également.

Le lendemain, Staz revient vers nous annonçant que Mort n'est plus dans les parages. Mais la place est encore plus infesté de rat. La soif se rappelant urgemment à nous, j'invoque une carte d'eau afin de pouvoir nous désaltérer un peu.

_________________
Seules les femmes sont dignes de confiance.
LucyLullaby
LucyLullaby
Vétéran
Vétéran

Messages : 35
Points : 45
Date d'inscription : 19/07/2019
Age : 26
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum