Récits d'après guerre

Aller en bas

Récits d'après guerre Empty Récits d'après guerre

Message par Hysis Aquamis le Jeu 19 Sep - 19:00

Voilà maintenant quelques mois que la guerre était terminée. Cette dernière avait laissé des marques indélébiles aussi bien sur Gaïa que dans le coeur des êtres vivants qui l'a peuplée. La trahison de nombre de mes anciens alliés n'y était sans doute pas pour rien : le roi Herzat qui avait fini par s'abandonner aux ténèbres, m'ôtant la vue par la même occasion. Pourtant je suis sûre de percevoir les choses mieux que quiconque désormais, dû au fait que je distingue vaguement quelques formes, et surtout les auras des êtres vivants, ainsi personne ne peut cacher sa vraie nature en ma présence. J'ai également noté une hausse de mon ouïe, j'ai l'impression d'entendre plus loin maintenant, ce qui me fut bien pratique en temps de guerre. Le roi Gaeron s'était lui aussi abandonné aux ténèbres, bien qu'il avait déjà quelques affinités avec, le fait de voir sa fille mourir sous ses yeux l'avait totalement poussé dans les affres de cette dernière...
Mais celle qui fut la plus horrible de toute fut celle de Malasore Dunriaks, profitant qu'on soit tous évanoui pour absorber les pouvoirs du roi Sora, et me volant le livre des portails.

Récits d'après guerre Malasore2.0

Cette acte avait laissé une amertume en moi, oui nous avions bel et bien vaincu le maléfique roi Sora, mais ses pouvoirs sont directement revenus à Malasore, me laissant une désagréable sensation de défaite, et surtout l'impression que tous ces sacrifices n'ont servi à rien. Je ne comprends toujours pas ce qui l'a motivé à agir de la sorte, peut-être la perte de sa femme ? Il avait perveti Ambre de la même manière, lui promettant monts et merveilles en échange de son éveil aux ténèbres. En repensant à tous ces morts... Nous avions perdu de nobles guerriers, et d'anciens fidèles compagnons. Opale, qui s'était sacrifiée en nous montrant la voie pour vaincre le démon qui habitait la cathédrale, même si j'ai eu des hauts et des bas avec Thalgor, sa mort m'avait quelque part affectée, il était le seul qui avait refusé de s'adonner aux ténèbres, ce qui forçait mon respect.

Sans parler de Wiluxx et Gorbax que j'avais à peine eu le temps de connaître, mais qui s'étaient quand même engagés dans une lutte contre les ténèbres, comme tous ces soldats... Les circonstances de leurs morts restent encore inconnus, ils avaient sûrement rencontrés des larbins de Sora extrêmement puissant. Plus j'y penses, et plus je me sens désolée pour toutes ces victimes, une de mes anciennes amie professeur, Terra Orden, avait également perdu la vie des mains de Sora, ainsi qu'Athelleen. Annoncer leurs décès fut une tâche quelque peu pénible, leurs familles ou proches s'étaient évidemment effondrer, demandant pourquoi elles étaient mortes ? Si au moins leurs morts ne furent pas vaines ? J'avais subit quelques injures et du mépris de leurs parts, mais je préférais ne pas aller plus loin et partir une fois la mauvaise nouvelle prononcée, un acte lâche de ma part peut-être, mais je devais également tenter de calmer les crises internes qui allaient être engendrées au sein de Pandora.

Je comptais participer à la veillée funèbre qu'organisera Rol-Vunshi à Cotobro, non pas en tant que prêtresse, mais en tant que personne qui respecte le fait qu'ils se soient battus pour la victoire de la lumière sur les ténèbres, ce que je respectais énormément. Mais pour l'heure j'avais affaire. En direction de ma maison, je ne pouvais m'empêcher de penser à ce jour où nous avions échappés aux griffes du royaume de Mids et de ses créatures. Les rescapés étaient partis chacun de leurs côtés, pour ma part, mon premier réflexe avait été de sortir la pierre de communication que j'avais gardé proche de mon coeur. Et j'avais pu enfin la contacter : Heilys ma petite sœur ! Entendre sa voix même dans mon esprit avait relevé bien des inquiétudes, je lui ai demandé de venir dans ma maison, bien que quelques peu réticentes, sûrement dû au fait que j'avais quitté l'église d'Ondine sans la prévenir et carrément renier ma religion, elle a fini par accepter, il semblait qu'elle avait des choses à me raconter. Ainsi, j'étais partie au marché acheter de quoi faire de bons petits plats pour l'occasion ! Et c'est pour ça que pour la première fois depuis que j'étais rentrée de Mids, je me rendis chez moi en fredonnant, avec un panier rempli de légumes. À peine rentrée, je m'activais déjà à préparer à manger. Rorium que j'avais pu récupérer chez Fydëdith m'aida même un peu. Elle était surprise de me voir dans cet état, mais je crois que ça lui a fait plaisir de me revoir malgré tout. Elle s'était très bien occupée de Rorium, et je la remerciais pour ça. Bref, une fois tout préparé, je fis chauffer les plats et j'ai attendu sa venue. Pendant pas mal de temps... Quand je perdis espoir et pensais qu'elle m'avait posé un lapin, j'entendis finalement toquer à ma porte, puis sans attendre de réponses de ma part, j'entendis la porte s'ouvrir, et une voix qui m'était très familière m'appela :

"??? : Hysis, c'est moi, où es-tu ?"

Récits d'après guerre Heilys

Je me précipitais vers la voix qui appartenait à Heilys, et l'enlaçais tendrement en poussant un soupir de soulagement. Bien qu'au début elle semblait un peu réticente, elle finit par me rendre mon étreinte.

" Hysis : J'ai eu si peur de te perdre... Il n'y pas une minute, une seconde, ou je ne pensais pas à toi là-bas ! Tu étais la raison principale qui me poussait à continuer, Astéa soit louée..."

Elle me repoussa gentiment quand j'eus prononcée ses paroles, et reprit à son tour.

" Heilys : Hysis, par Ondine, tes yeux... Que t'est t-il arrivée ?"

J'avais ressenti un peu d'angoisse, mais pour la rassurer je lui fis mon plus beau sourire, et la prit par la main en direction de la salle à manger.

"Hysis : Je crois qu'on a beaucoup de choses à se raconter, vient vite ! J'ai préparé de quoi manger."


Dernière édition par Hysis Aquamis le Sam 28 Sep - 17:10, édité 1 fois
Hysis Aquamis
Hysis Aquamis
Légende
Légende

Messages : 112
Points : 202
Date d'inscription : 10/04/2019
Localisation : Cité d'Ondinus

Revenir en haut Aller en bas

Récits d'après guerre Empty L'histoire d'Heilys

Message par Hysis Aquamis le Jeu 19 Sep - 19:16

Une fois à table, nous discutâmes pendant ce qui me parut être des heures entières, évidemment je dû répondre à toutes ces questions sur la guerre de Mids, je taisais celles qui étaient éventuellement considérées comme confidentielles, mais je répondais au reste. Bien sûr, je n'échappais à la question sur comment j'étais devenue infirme, je la rassurer déjà en lui disant que je m'y étais déjà fait, que je distinguais vaguement quelques formes et que je pouvais quand même percevoir sa présence en sentant son aura. Bien sûr je lui racontais les autres aventures que j'avais vécu là-bas, sans cacher la trahison de certains, elle était surprise, il y avait de quoi. Mais je lui suppliais de ne rien tenter, ça serait juste du suicide. Vint alors mon tour, j'avais une question qui me semblait assez importante :

"Hysis : Dis-moi, comment as-tu survécu là-bas ?
Heilys : Ca t'embête que je sois en vie c'est ça ?
Hysis : Non non ! Pas du to...
Heilys : Détends-toi, je te taquine. Mon bateau a fini par se faire détruire, j'ai sombré sous la mer, perdant de vue toutes les autres prêtresses. Je perdais peu à peu ma respiration, jusqu'à perdre connaissance. Je pensais que j'allais mourir, qu'elle en fut pas ma surprise en sentant que quelque chose, non quelqu'un était en train de me ramener à la surface.
Hysis : Qui était-ce ?
Heilys : Patience j'y viens."

Je fus ramenée près des berges du campement d'Avifort. Je repris conscience peu après, distinguant un visage féminin. Et j'entendis aussi ces mots :"Tu lui ressembles tellement..." Ouvrant complétement mes yeux, la silhouette prise de surprise s'enfuit vers la mer et s'enfonça dans l'eau. Sans que je ne puisse voir qui elle était, j'ai eu beau l'interpellé, il n'y a rien eu à faire. Puis je me suis souvenue que j'avais une pierre de communication, je n'étais alors pas au courant que tu participais à cette guerre, je pensais que tu étais restée terrer comme une couarde en Pandora à prier Astéa (Sympa...), j'ai donc contacter les prêtresses et la grande prêtresse, aucune réponse...  Avec le barrage que représentaient les krakens, autant dire qu'il était inutile d'essayer de retourner sur Mids par mes propres moyens. Je me suis donc à la place, occupée des blessés et des rescapés qui s'écrasaient sur la plage.

Mais autant dire que les survivants se comptaient sur les doigts de la main. Les jours passèrent, et pas de nouvelles têtes sur la plage... Néanmoins je pouvais enfin entretenir un dialogue avec un des survivants, il semblait provenir de Cotobro. Il s'est confessé à moi : il était sur un navire proche d'une femme kraken, il avait apparemment pu sauver une femme, une jeune prêtresse. Je lui ai demandé pleine d'espoir si cette prêtresse ressemblait à une prêtresse de l'Ondine. Il m'a dit que non, que c'était une prêtresse affiliée à Astéa. Je n'ai pas pu m'empêcher de penser à toi, et tandis-ce que je m'apprêtais à panser ses blessures à nouveau, il m'attrapa par la main, et me dis les mots suivants, qui me glacèrent le sang :"Maintenant que j'y pense, elle vous ressemblait pas mal..." Et c'est là que j'ai compris. Je lui ai serré la main tellement fort, qu'aujourd'hui je pense lui avoir fait mal, le pauvre... Mais je lui ai immédiatement demandé plus de précisions, à quoi ressemblait cette prêtresse, et au fur et à mesure des réponses, je comprenais bel et bien qu'il s'agissait de toi. Lui lâchant la main, j'imagine qu'il a poussé un soupir de soulagement, j'ai couru en direction de la plage tout en essayant de te contacter grâce à la pierre de communication. Rien du tout, j'insistais, encore et encore jusqu'à ce que la lune soit haut dans le ciel. J'étais abattue sur le sable, près des récifs... Je ne pensais plus à ta trahison pour avoir quitté l'Ondine, cette querelle était loin dans ma tête, j'étais très inquiète pour toi. Et alors que je commençais à fondre en larmes, j'entendis une voix féminine provenant des rochers :"Ça ne va pas mademoiselle ?" c'était la même voix que tout à l'heure, exactement la même silhouette. Elle se cachait dans l'ombre, mais voyant que je m'approchais d'elle, elle s'est avancée également pour être éclairée par la lune. Je pouvais donc enfin voir qui était la personne qui m'avait sauvé. À ma grande surprise, j'imaginais une femme un peu plus forte, bien qu'elle n'avait pas l'air chétive non plus, je me demandais comment elle m'avait porté jusque là.


Récits d'après guerre Mere_dhysis_melite

Mais pour l'heure je me contentais simplement de lui répondre :

"Heilys : Oh, ce-ce n'est rien !
??? :J'en doute fort, je peux peut-être vous aider ?
Heilys : D'où venez-vous ?
??? : Moi ? Mais de la mer.
Heilys : De la mer ?"

Elle hocha de la tête, et comme si elle voulait démontrer ses propos, et leva la main et de l'eau en surgit. Elle créa une espèce de papillon d'eau qui vint jusqu'à mon épaule, ça m'amusa un peu et me permit de décompresser. La femme inconnue repris :

" Mélita : Je suis une nymphe de l'eau très chère, Mélita pour vous servir elle effectue une révérence.
Heilys : Enchantée ! Je suis Heilys, Heilys Aquamis ! Heilys lui rendit sa révérence, mais la nymphe sembla pétrifiée quelque chose ne va pas ?
Mélita : Tu-Tu as bien dit que tu t'appellais Heilys Aquamis ?
Heilys : Euh, oui j'ai bien dit ça."

Elle commença de nouveau à s'éloigner, mais cette fois je pus la rattraper à temps par la main. Et alors que je lui demandais ce qui n'allait pas, j'entendis des sanglots de sa part et effectivement quand elle se retourna je voyais qu'elle pleurait à chaudes larmes, avant de me faire un câlin comme toi. C'était bizarre, son odeur me semblait si... Familière et chaleureuse !

"Heilys : Qu'avez-vous dame Mélita ?
Mélita : elle relève la tête Tu... Tu peux m’appeler Maman s'il te plaît ?
Heilys : Heilys recule légèrement, l'air hébété Hein ?!
Mélita : Comment va Hysis ?"

Et donc après cette révélation nous sommes parties mangées gaiement autour d'une bonne boisson alcoolis...

" Hysis : Woah woah woah... Qu'est-ce que tu me racontes là ?
Heilys : Bon d'accord, la boisson alcoolisée et toute la nourriture je l'ai inventé, c'était juste pour voir ta réaction.
Hysis : Oui, mais ça n'empêche pas que je ne comprends pas le reste. Tu aurais rencontré notre mère, et elle serait une nymphe qui plus est ?!
Heilys : Précisément, reste attentive, c'est maintenant que ça devient intéressant.

Après qu'elle m'ait dit ça, j'étais aussi perdue que toi, je ne savais pas quoi penser. Voyant que je n'y comprenais rien à rien, elle s'est assise sur un rocher en face de la mer, et m'invita à m'y asseoir en tapotant dessus. Encore sous le choc, j'ai fini par y aller pour entendre ce qu'elle avait à me dire.

"Mélita : La mer est bien calme ce soir, il faut dire qu'elle a récemment vécu une forte bataille...
Heilys : Oui, pour s'infiltrer à Mids.
Mélita : Mélita se tourne vers Heilys C'est là-bas que j'ai rencontré ton père."

Votre père était originaire de Mids, enivré par sa soif d'aventures maritimes, et sans doute parce qu'il était religieux - il priait l'Ondine depuis tout petit - il avait décidé de devenir marin dans l'armée de Mids. Au début ça se passait plutôt bien, il effectuait quelques missions au sein de la marine sans se rendre compte de rien. Mais au fil du temps, il a fini par découvrir la corruption qui régnait au sein de l'armée de Mids, les aïeux de Sora n'étaient pas des saints non plus, et ils n'hésitaient pas à utiliser des fins peu scrupuleuses pour se débarrasser de leurs opposants. Voyant  que son rêve n'était pas en raccord avec la réalité, il quitta l'armée de Mids pour rejoindre un groupe de rebelle destinée à stopper la tyrannie du roi sombre. Il y effectua quelques opérations qu'il réussi avec succès fort de son ancien entraînement militaire. Un beau jour, lui et son groupe reçurent une information des plus précieuses : le roi revenait d'un voyage à Cotobro, c'était l'occasion parfaite pour eux de se débarrasser une bonne fois pour toutes du roi sombre.

Leur abordage se passa plutôt bien, ils avaient réussi à neutraliser les soldats sans recevoir de dégâts. Mais une fois arrivés devant le roi sombre, ils se rendirent compte que ça n'était qu'une copie ! En effet, c'était un piège qui leur avait été tendu, et tandis-ce que la copie ricanait de les avoir eu, son corps semblait devenir liquide, jusqu'à ce qu'il finisse par devenir une flaque d'eau qui disparu sous le plancher sans même l'humidifier... L'instant d'après, leur bateau eu plusieurs violentes secousses, et en ressortant ils se rendirent compte que leur ancien embarquement avait coulé, ils étaient pris dans les griffes d'un puissant monstre marin. Votre père et ses compagnons ont bien combattu, mais la créature était trop puissante, dans une énième tentative de désespoir, votre père pu repousser le monstre à l'aide d'un violent coup de canon, mais il était trop tard pour ses compagnons, et pour le navire.


Récits d'après guerre Pere_dhysis_luke

Votre père allait sombrer avec lui et mourir noyé vu comment c'était parti, c'est là que je suis intervenue, j'ai cru entendre un appel à l'aide, je sentais que quelqu'un était désespéré au-dessus de moi, alors j'ai nagé dans cette direction et j'y ai retrouvé votre père, complètement inconscient. De la même manière que je t'ai sauvé, je l'ai ramené sur la berge d'une île non loin des mers de Mids. Et je suis immédiatement tombée sous son charme, je n'avais jamais vu pareil homme, il semblait dégager une aura autour de lui. Il allait se réveiller, et ne voulant pas me faire voir j'allais m'enfuir, mais instinctivement il me rattrapa immédiatement par le bras me retenant. Je suis donc restée jusqu'à son réveil total, il me remercia vivement et me demanda aussitôt mon nom. Je sentais une drôle de lueur dans ses yeux quand il me regardait, il rougissait beaucoup aussi. J'ai eu évidemment droit à toutes sortes de questions, je ne lui ai rien caché, je lui posais mon lot de question aussi, en commençant par son nom. Il se nommait Amantez Patrem, et il me raconta ce que je t'ai dit plus tôt et comment il en est venu à affronter cette créature. Bien sûr, je ne pouvais pas le laisser sur cette petite île sans quoi je l'avais sauvé pour l'amener à une mort certaine... Ainsi donc je lui ai demandé où il voulait aller, et il m'a répondu la cité d'Ondine pour continuer à exercer sa religion car il était persuadé que c'était la déesse Ondine qui nous avait fait nous rencontrer. Je l'ai donc mené là-bas, mais une fois sur place je voulais repartir chez moi dans les eaux de Mids.

Il me retint par le bras me demandant quand est-ce que l'on pourrait se revoir, je lui répondis d'un petit sourire le plus tôt possible. Ainsi je revenais bien souvent le voir, cet homme me plaisait beaucoup, il avait refait sa vie là-bas et avait changé son nom pour Luke Aquamis. Afin que les hommes de mains du roi de Mids ne le retrouvent pas, il continuait de me courtiser, je ne me lassais pas du temps passé avec lui. Et un beau jour il m'a totalement conquérit, et je suis venue habiter dans la maison qu'il avait lui même bâti. Ta grande soeur Hysis a rapidement fini par arriver, et à peine deux ans plus tard se fut à ton tour de nous apporter du bonheur ! Ne va surtout pas t'imaginer que nous ne voulions plus de vous ou quoique ce soit, mais un beau soir ton père revint en catastrophe : les hommes de mains du roi de Mids l'avait retrouvé !


"Heilys : Des larmes ont coulé le long de ses joues quand elle en est arrivée là.
Hysis : J'ai peur de connaître la suite...
Heilys : Il faut pourtant que je te la raconte, c'est ce qu'elle veut !"

Ces démons savaient précisément où nous retrouver, ne voulant pas mettre sa famille en danger il essaya de me convaincre de partir, j'ai refusé au début, il était hors de question que je l'abandonne. Je finis par m'y résoudre, ne voulant pas vous mettre vous deux en danger. Avant de partir, il a fait ses adieux en vous embrassant tendrement sur le front toutes les deux. Te tenant toi dans mes bras, et Hysis par la main, nous sommes parties toutes les trois par la porte de derrière. À peine sortie, j'entendis un vacarme immense par la porte d'entrée, c'était eux. Il en savait trop sur le roi de Mids et sur sa magie ô combien ténébreuse, il fallait ainsi donc qu'il meurt. Je m'étais cachée quelques ruelles plus loin, j'avais accepté de partir vous mettre à l'abri mais il était hors de question que je l'abandonne. J'ai eu très peur pour vous, alors je vous ai conduit vers le seul endroit qui me semblait vous promettre la sécurité : l'église d'Ondine. À la base je comptais juste vous récupérer plus tard, mais je suis tout d'abord retournée sur les lieux du crime. Découvrant votre père ensanglanté, aux côtés d'un des hommes de Mids, j'ai été prise de panique. J'ai découvert que ça n'était pas des hommes : c'était des démons ! Les deux derniers surgirent derrière moi, Luke se releva, il refusait de voir sa femme mourir. J'évitais un coup mortel grâce à lui il s'était interposé avant de finir dans mes bras. Il avait succombé à ce dernier coup. Folle de rage je me suis battue contre ces créatures démoniaques, et je les ai renvoyés là d'où ils venaient sans possibilités de retour possible. Après ça, j'ai eu beau tout faire pour soigner votre père, ça n'eût aucun effet. Folle de chagrin, j'ai pris son corps avec moi en m'aidant de ma magie, et je suis partie dans les profondeurs de l'océan, là j'ai fait une cérémonie d'enterrement dont seuls les nymphes ont le secret . Je ne suis jamais revenu vous retrouver, il suffisait que je pense à vous pour revoir Luke, je sais c'est stupide, je n'ai pas été une très bonne mère.

"Heilys : Voilà, c'est la fin de son histoire. Je l'ai réconforté en lui disant que nous avons été très bien élevées et nous ne manquions de rien à l'église d'Ondine. Quand elle m'a demandé comment tu allais après ça je lui ai répondu que tu étais à Pandora et que tu te portais bien pour ne pas l'accabler.
Hysis : Où... Est-ce que je pourrais la voir ?
Heilys : Elle a décidé de revenir dans les eaux des cités libres pour me rendre visite, je pense que je lui dirai où tu habites tu auras peut-être le droit à une surprise, qui sait.  Bon, maintenant je t'en veux à nouveau pour avoir quitté l'Ondine !
Hysis : C'est ça petite soeur, si t'en as envie !
Heilys : N'empêche, je pense comme Papa, c'est sûrement grâce à l'Ondine qu'ils se sont rencontrés.
Hysis : Moi je pense que c'est grâce au Ka...

Suite à ça, je l'ai hébergé quelques jours avant qu'un nouveau bateau pour les cités libres se présente. Apparemment la grande prêtresse de l'Ondine avait disparu, on ne sait pas du tout ce qu'elle est devenue, Heilys allait devoir reprendre ses fonctions. Elle ne pourra donc pas participer à la veillée funèbre de Cotobro. Pour ma part je me préparais la veille de prendre le bateau pour Cotobro. J'avais tout fait soigneusement, cette cérémonie allait être très importante pour moi je ne devais pas la gâcher. Je confiais une fois de plus Rorium à Fydëdith, je crois que cette dernière l'aimait bien, et en plus il jouait avec le petit. En repensant à tout ce que Heilys m'avait dit je bouillonnais d'envie de rencontrer Maman, peut-être une prochaine fois. Pour l'heure il fallait se reposer pour être en forme pour la veillée !
Hysis Aquamis
Hysis Aquamis
Légende
Légende

Messages : 112
Points : 202
Date d'inscription : 10/04/2019
Localisation : Cité d'Ondinus

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum