Prologue : Année 0 - 180

Aller en bas

Prologue : Année 0 - 180 Empty Prologue : Année 0 - 180

Message par Kefka le Mar 3 Mar - 1:53

Note : Vous allez découvrir le monde de Gaia au travers les yeux d'un Gan nommé Astea. Gardez à l’esprit qu’il existe une multitude de systèmes et que nous jouons dans un univers médiéval fantastique des plus classiques.

Année 0 - La Tour Monde - Astéa

Prologue : Année 0 - 180 Ka-tzo10

« Je viens de Gaia et mon Ka-Têt comprenait les 12 combattants les plus puissants du monde dans lequel je pouvais vivre. Ensemble, alors que nous nous approchions de cette fameuse Tour, nous avons combattu et risqué notre vie un nombre incalculable de fois que ce soit face à des titans, des démons géants ou encore des monstres toujours plus puissants les uns que les autres. Sòn, est le seul membre de mon Ka-Têt à avoir survécu jusqu'au sommet de la structure. Peut-être parce que, au cours de mon existence, il est celui que j'ai le plus aimé. », se remémore Astea.

Prologue : Année 0 - 180 Sr__rd10

« Je suis donc le troisième Dinh à atteindre l'apogée de la Tour. Le premier à avoir réussi cet exploit fût le sorcier rouge, puis un certain Roland Deschain le tua pour prendre sa place. Je dois avouer ne rien savoir de ces individus, hormis peut-être les légendes qui précèdent ces hommes. Je ne sais d’ailleurs pas comment Roland Deschain a pu quitter cette Tour. Je me demande où il est, je pensai le trouver ici. Néanmoins, son absence explique beaucoup de choses. En effet, sans Gan dans la Tour, les rayons qui maintenaient les sept univers se sont fragilisés. C’est ainsi que les mondes se sont éteints, disparaissant les uns après les autres. À présent, il est donc de mon devoir de prendre la place de Gan. Les planètes doivent renaître pour redevenir ce qu’elles étaient avant d’être affaiblies. De cette manière, rien ni personne ne se rappellera avoir disparu, et le cycle de la vie recommencera comme si rien n'était jamais arrivé.... », relativise Astea.

Un Gan ne peut restaurer les systèmes qu'une seule fois. Par le passé, le sorcier rouge avait recréé des mondes sans ténèbres. Du fait d’une lumière excessive, l'ombre reprit tout doucement sa place jusqu'à totalement l'absorber. En quelques siècles, les profondeurs du mal ravageaient tous les univers, et les rayons de la Tour commencèrent à lâcher.

« Je ne ferais pas les mêmes erreurs, le Ka sera ma destinée. Le pouvoir émanant de cette Tour est illimité, au même titre que les dieux que nous imaginions dans notre jeunesse. J’utiliserai cette puissance, je suis prête à restaurer les univers.»

Année 1 - La Tour Monde - Astéa

Prologue : Année 0 - 180 Tower11

« Cela fait déjà un an que le renouveau des sept univers a pu commencer grâce au Ka. Je n’avais par contre, pas pensé que j’allais être prisonnière de cette tour en devenant le nouveau Gan. L’amour de ma vie, Sòn, me laissait régulièrement seule afin d’explorer les alentours. Malheureusement, il n’y a aucune âme qui vit en ces lieux, sans oublier que la solitude me gagne de plus en plus. Je trouve mon réconfort en observant les mondes que j’ai sauvés, en m’y plongeant de longues journées. Ce désir est maladif surtout que je n’ai plus besoin de dormir ou de me nourrir depuis que je suis devenu Gan… J’ai l’impression d’être à présent immortelle. »
songe Astea d’un air quelque peu désabusé.

Originaire de Gaia, le Gan observe particulièrement ces terres. Le constat est sans concession, ces humains ont perdu une grande partie de leurs savoirs. Ces derniers sont revenus à plus de trois mille années en arrière. Cela signifie qu'il a fallu trois millénaires aux rayons de la Tour pour se désagréger.

« C'est long... Très long... Suis-je donc destinée à rester emprisonnée de la Tour indéfiniment ? Bien qu’ayant la certitude de n’avoir pas découvert l’entièreté de mon Nouveau Monde,  il y a tout ce dont un humain pourrait avoir besoin. Il y a même des parcs, vides bien sûr... Car Sòn et moi nous sommes seuls... Totalement seuls... Je suppose que je devrais éviter de trop y penser. J'aime à aspirer que l'immortalité me procurera la sagesse nécessaire pour ne pas terminer aliénée et accepter mon sort. », Astea ferme les yeux et espère que Sòn revienne rapidement de ses excursions solitaires.

Il se raconte que chaque créature vivante voit sa vie dirigée par le Ka. Ka, qui trouve son origine à travers l’existence même de la Tour. Tous les 100 ans, les élus de la lumière et des ténèbres s’affrontent dans chacun des sept univers afin de maintenir l’équilibre.

« Je veillerai moi-même à l’harmonie du Ka, je ne vais pas réitérer les erreurs de jugement du sorcier rouge. Je ne fais pas cela par ennui, je me dois de préserver ces mondes ! », se jure le Gan tout en scrutant les différents mondes.

« Pour le moment, il y a plus important qui trotte dans mon esprit, Sòn et son attitude. Il part de plus en plus souvent en m'abandonnant, avec comme seule compagnie, mes peurs. Je retrouve néanmoins la quiétude à son retour et il me suffit de le laisser m'approcher pour que toutes mes craintes puissent disparaître.  Dans son regard, je vois toujours cette flamme, celle qui me fit l’aimer dès que nos yeux se sont croisés. Il est tout ce qu’il me reste, que se passerait-il si par malheur, il ne revenait pas ? Il me serait inconcevable d’aller le chercher, il m’est impossible de sortir de cette Tour ! »

Année 20 - La Tour Monde - Astéa

Prologue : Année 0 - 180 Hf10

« Tant que nous sommes dans la Tour, nous ne pouvons vieillir... D’ailleurs, le temps ne s'écoule pas de la même manière en ces lieux, j’ai donc décidé, pour me repérer, d’utiliser le système d’année des terres de Gaïa. Je ne peux m’empêcher d'aller observer ces terres chaque jour. Il y a tellement de choses à voir que je ne regarde presque plus les autres mondes. J’aime à imaginer que Gaia est la plus intéressante, mais à mon avis, c’est seulement dû au fait que j'ai un attachement particulier à mes terres d’origine. Même après tout cela... Je suis restée humaine...
J’ai été étonnée de me rendre compte que des créatures qui avaient disparu en mon temps sont réapparues. Des trésors d'un âge encore plus reculé ont été découverts... c’est à présent l'ère des aventuriers et des explorateurs. Plus de trois mille ans avant que je ne vienne au monde. Le Ka a donc bien recommencé sa boucle et la Tour réécrit l’histoire, comme elle était auparavant…»


Année 70 - La Tour Monde - Astéa

Tandis que Sòn cherche désespérément un portail pour quitter ce monde, de son côté, le Gan lui complique la tâche de peur de ne jamais le revoir venir. Leur relation se complexifie et l’un des deux se voit toujours dans l’obligation de devoir céder afin que l’autre puisse obtenir ce qu’il désire.

« En cette fin d’année 70, il n’y a pas un seul jour où je n’ai pas tenté de mettre fin à mes jours. Cette Tour infecte me l’interdit, il m’est impossible de trouver la mort. Sòn, lui,  a réussi. Il lui a simplement fallu sauter du haut de l’édifice pour disparaître et m’abandonner à mon triste fardeau. Cette stupide Tour n’a même pas jugé juste de l’épargner ! En y réfléchissant, comment aurait-elle pu le faire ? Il ne s’agit que d’un amas de pierres programmé tel un ordinateur reproduisant mécaniquement ce pour quoi il a été créé. En tant que Gan, je suis sa conscience, j'aurai été capable de ressusciter Sòn, mais j’ai déjà utilisé cette opportunité. Il m'était possible de ne le faire qu’à une seule reprise. Je n’ai plus qu’à attendre, délaissée, que la boucle recommence… La tour m’acceptera-t-elle une seconde fois ? Je n’ai qu’à languir durant quelques millénaires pour en apprendre la réponse… »
, Astea tente tant bien que mal de se raisonner, mais il lui est difficile de contenir sa colère.

Année 100 - La Tour Monde - Astéa

« Les souvenirs de mes aventures achevées me semblent si éloignés. Depuis peu, j'ai façonné des armes que nous avions autrefois utilisées. J’essaye de me satisfaire de ces centaines d'heures à les confectionner. Il faut avouer que si nous avions eu cet arsenal dans le passé, nous aurions pu éviter bien des drames. Ces armes terminent sur les murs de ma chambre, chacune me permettant de me remémorer d'innombrables histoires... Néanmoins, je finis par me lasser de ce passe-temps, j'aimerais tellement revoir mes proches, ces objets sans âmes ne m'aident pas à oublier ma solitude... Elles m'ont permis, malgré tout, de penser à autre chose l'espace d'un moment. Comment faisait le Gan précédent pour s'occuper ? », se questionne Astea tout laissant glisser la pointe d’un poignard le long de son avant-bras.

Année 120 - La Tour Monde - Astéa

Prologue : Année 0 - 180 Astea_11

« Les jours passent et se ressemblent… regarder le monde de Gaia ne me suffit plus. Il n’y a plus rien ici qui puisse maintenir mon intérêt car la solitude et la colère me pèsent de plus en plus ! Pourquoi devrais-je être la seule à supporter ces affres ? J’en suis même rendu à modifier le Ka des habitants de Gaia et j’y prends un plaisir malsain. Je ne le fais d’ailleurs pas pour les aider, mais pour qu'ils subissent les pires exactions inimaginables. Je dois avouer que cela m’excite de pouvoir vivre mes fantasmes grâce aux horreurs que je leur fais endurer. », pense Astea tout en contemplant l’ensemble des royaumes du sommet de sa Tour.

« Je me suis également rendu compte qu’il m’est impossible d’ouvrir des portails pour inviter des humains à me rejoindre. J’étais persuadée d’avoir ce pouvoir, l’ai-je eu un jour ? », s’interroge Astéa.

« Toujours est-il que rien ne peut m’atteindre et il est préférable vu tout ce que je peux expérimenter sur les occupants de Gaia. Je me demande si tous les excès que je fais subir au royaume Gahrel auront un impact sur ces administrés ? », s’amuse Astea en passant ses doigts délicats dans sa chevelure.

« Il y a une infinité de mondes, ce n’est pas très grave finalement. »

Année 180 - La Tour Monde - Astéa

« J’ai été incapable de me contrôler, mon Ancien Monde n’est plus que l’ombre de lui-même. Quand je vois la destruction et les ignominies que j’ai pu causer, j’ai honte de moi. Méritais-je vraiment d’être la conscience de la Tour, ai-je œuvré correctement en tant que Gan ? », prise de remords, Astea se perd dans d’innombrables questions.

« Peut-être devrais-je libérer certains individus du Ka qui les dirige ? Ainsi, l’histoire ne se répéterait  et la Tour ne saurait comment réagir ! Il serait même plausible que cela accélérerait la destruction des rayons qui maintiennent les sept univers ! », Astea marque une pause afin de réfléchir à ce qu’elle avance comme théorie avant de reprendre.

« Il est évident qu'un Dinh pourrait apparaître à son tour comme je l’ai fait il y a déjà plusieurs années. Il viendrait réclamer ma place et je serai enfin libérée… », Astea sent un espoir l’emplir en imaginant cette éventualité.
Kefka
Kefka
Héros du Ka
Héros du Ka

Messages : 224
Points : 326
Date d'inscription : 11/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum