Hysis Aquamis - Les sanglots du démon

Aller en bas

Hysis Aquamis - Les sanglots du démon Empty Hysis Aquamis - Les sanglots du démon

Message par Muh-Laus le Mer 11 Mar - 20:48

Hysis -....Vos devoirs sont envers la foi, la famille, vos maîtres et toutes les bonnes créatures de Pandora.

Je terminais tranquillement ma prière, bien posée sur mon agenouilloir, profitant du silence qui régnait dans la cathédrale d'Astéa pour être en toute sérénité.
Seul la musique de l'orgue venait troubler le calme de l'endroit, je participais à la messe de ce soir et le moins que je puisse dire, c'est que je voyais bon nombre d'aura parmi les bancs. Cela me ravissait, le peuple de Pandora n'avait pas encore totalement perdu sa foi en la lumière, j'espérais simplement que ça soit le cas partout en Gaïa, bien que les retombées de la guerre n'aient rien épargné...

Vilivar s'était libéré des Pics Brumeux, emportant le régent de Cotob... Non, mon vieil ami Rol-Vunshi dans les bras de la mort, la nouvelle m'avait remplie de chagrin mais je devais rester forte, je suis sûre qu'il n'aurait pas voulu que je me morfonde inutilement en attendant que le mal l'emporte.
La situation allant de mal en pis, les ténèbres s'étaient emparés de la moitié des cités libres et je craignais fort pour la vie de ma chère sœur. Mais il était inutile de venir s'installer ici, elle tenait beaucoup à l'île d'Ondine, en plus de ça elle m'en voulait encore un peu...

Peut être bien qu'au final prier était une des dernières activités qui me permettaient de m'occuper l'esprit en chassant ces maudites interrogations. L'aumône arriva, je donnais généreusement toutes les pièces d'or que j'avais sur moi, sachant que cet argent sera redistribué aux personnes miséreuses, je savais qu'elles en auraient beaucoup plus besoin que moi.
La messe terminée, je retournais chez moi, la brise fraîche de la nuit de la capitale m'arracha un frisson et un léger claquement de dents.
Il faisait frais en ce moment, aussi je fus heureuse de rejoindre la chaleur de ma maison.
Je commençais à préparer le repas pour moi et Rorium, mais je fus coupée en plein milieu quand j'entendis toquer à ma porte. Avant de faire quoique ce soit, j'analysais l'aura de la personne depuis ma position, elle était blanche !
Au moins je n'avais pas à craindre l'attaque de quelqu'un, même si je pense que j'aurais pu me débrouiller sans problème.

"
Hysis - Oui ? Qui est-ce ?
??? - C'est moi Tirius ! Je peux rentrer ?
Hysis - Tirius ! Oh mais bien sûr, rentre rentre c'est ouvert !
"

Je ne me souviens pas avoir déjà fermé la porte lorsque j'étais là, hormis durant la nuit où je dormais. Quoiqu'il en soit, je vis l'aura vivifiante de Tirius rentrait pénétrer dans la maison, j'étais plutôt contente de le voir ça faisait un petit moment je me demandais comment il allait.

"
Hysis - Alors, quel bon vent t'amènes chez moi ?
Tirius - Et bien, c'est à dire que...
Hysis - Attends, prends une chaise ça sera plus confortable.
Tirius - Mais et vous ?
Hysis - Ne t'en fais pas, je peux encore rester debout je ne suis pas en sucre !
"

Je me rendis dans la cuisine pour lui proposer de quoi manger, je ne savais pas s'il était affamé. Mais j'étais tellement heureuse de revoir un de mes anciens élèves que je m'agitais dans tous les sens, ouvrant frénétiquement des placards pour lui proposer de quoi se sustenter.

"
Hysis - Tu veux quelque chose à boire ? Je te préviens je n'ai pas d'alcool.
Tirius - Non merci, ça ira.
Hysis - Ou quelque chose à manger ? Je te préviens,je ne mange pas de viange que du poisson et encore c'est à de très rares occasion je ne crois pas en avoir là tout de suite...
Tirius - Non ne vous en faîtes pas pour moi, mais je trouve ça admirable que malgré votre cécité vous réussissiez si bien à vous retrouver dans l'espace !
"

À cette réflexion je ralentissais mes mouvements, comprenant que son "compliment" n'eût pas l'effet escompté, il fit sembler de toussoter puis se confondit en excuses :

"
Tirius - Je suis désolé, je... Je n'ai pas réfléchi !
Hysis - Non ça ne fait rien.
Tirius - Vous avez dû en baver là-bas.
Hysis - Pas que moi, tous, on en a tous bavé. Toutes les personnes qui ont foulé les terres maudites de Mids pour cette guerre, en sont reparties avec des stigmates et des cicatrices.
Tirius - Que... Que s'est-il passé là-bas ?
Hysis - Je préfère ne pas te le dire, mais je peux te garantir que j'y ai vu des choses horribles qui dépassent ton imagination.
Tirius - Ah, je vois.
Hysis - Et ne t'inquiètes pas pour ma vue, je vois beaucoup mieux que toi à présent je peux te l'assurer. En tout cas j'espère que tu ne charmes pas Myria de la même manière sinon tu n'y arriveras jamais !
"

Il y eut à nouveau un léger silence, cette fois-ci il avait été généré par moi.

"
Hysis - J'ai dit quelque chose qu'il ne fallait pas ?
Tirius - Hysis... Je suis venu vous voir pour une raison bien précise à la base.
Hysis - Qu'est-ce qu'il t'arrive mon grand, raconte moi tout.
Tirius - Et bien voilà...

J'ai perdu mon père dans la guerre, il a voulu y participer pour protéger son pays, c'est pour cette raison que je vous ai demandé ce qu'il s'était passé sur Mids mais finalement je ne veux même plus savoir.
Après sa mort, ma mère ne pouvait plus se permettre de payer mes études, pour lui offrir mon soutien j'ai repris l'entreprise familiale et je suis devenu menuisier à la place de mon père.
Néanmoins je suis resté en contact avec Myria et Auguste, ils ont bien repris les cours légèrement impactés par la guerre eux aussi, ils étaient tristes de ne plus vous voir à l'académie d'ailleurs. D'après ce qu'ils m'ont dit tout se passait bien de leur côté, je leur rends fréquemment visite.
Seulement voilà, lorsque j'ai voulu rendre visite à Myria la semaine dernière, elle n'était pas là. Tout naturellement j'ai toqué à la porte quand j'ai vu qu'elle ne répondait pas à son prénom. C'est alors que j'ai eu la surprise de découvrir que la porte n'était pas fermée puisque à peine ai-je mis un petit coup dessus qu'elle s'est entre ouverte.

Par curiosité je l'ai complètement ouverte, et comme je le craignais je n'ai pas trouvé Myria à l'intérieur. Pire encore ! Il y avait des traces de luttes ci et là. Je comprenais vite ce qu'il s'était passé dans sa chambre : elle s'était fait enlevée !
La fenêtre défoncée est ouverte l'attestée on l'avait kidnappé sans laisser de traces.


Hysis Aquamis - Les sanglots du démon C0622380489c715ab2f46dbbd5257cf6

Paniqué je suis allais prévenir la garde pour qu'ils la cherchent, ils ont pris le cas très au sérieux et ont commencé à la chercher. Quelques peu soulagé j'ai regagné ma maison, quelque jours plus tard en retournant à l'académie pour voir s'ils l'avaient retrouvé j'appris en bruit de couloir qu'il y avait eu un deuxième enlèvement : Auguste !
À l'heure actuelle, une partie des soldats de la ville la cherche activement, mais j'ai peur qu'ils ne les retrouvent jamais ! C'est pour ça que je suis venu vous voir, vous êtes la seule personne sur qui je puisse compter, je sais que vous vous êtes capable de les retrouver.

"

Je prenais le temps de bien digérer les informations qu'il m'avait donné et je repris :

"
Hysis - Je vois, je suis triste de ce qui est arrivé à tes deux amis. Mais ça n'est pas mon travail je n'ai aucune expérience dans la matière.
Tirius - Mais...!
Hysis - Je ne sais pas par où chercher. Écoute moi tu dois faire confiance aux soldats de Pandora.
Tirius - Et s'ils ne les retrouvaient jamais !
Hysis - Je...
Tirius - Je vous en prie !
"
Alors que j'allais m'apprêter à lui répondre négativement une fois de plus, je vins à me rappeler l'un des préceptes d'Astéa "Tendre des services est la voie du salut. Chaque échec affaiblit Astea, chaque succès la renforce. Efforcez-vous de maintenir la loi et l'ordre." Si je n'étais même pas capable de servir les idéaux de ma foi je faisais une bien piètre prêtresse.

"
Hysis - C'est d'accord.
Tirius - Oui ! Merci merci merci !
Hysis - Ne me remercie pas maintenant, tout ça me semble louche et préméditer. De plus on ignore où ils auraient pu être emmener.
Tirius - Hum oui...
Hysis - Ça fait une semaine tu dis depuis l'enlèvement de Myria ? Et entre temps il y a eu celui d'Auguste. Le fugitif doit encore se trouver dans la capitale ou ses environs pour avoir commis deux kidnapping au même endroit en si peu de temps.
Tirius - Mais où pourrait-il se trouver ?
Hysis - Un endroit à l'abri des regards où personne ne penseraient à aller chercher... J'en connais peu dans la capitale mais il y a bien un lieu qui est similaire ou presque à ma description.
Tirius - Où est-ce que c'est ?
Hysis - Je te le dirai demain, si jamais les gardes n'ont pas trouvé tes amis revient me trouver devant la cathédrale d'Astéa au coucher du soleil.
Tirius - Entendu !
"

Et il se précipita vers la porte d'entrée avant de me remercier une fois de plus. Je caressais Rorium avant de partir me coucher, la journée suivante fut classique, j'ai tout de même posé quelques questions à droite à gauche sur d'éventuelles disparition.
Mais à priori personne n'était au courant la garde avait sûrement voulu ne pas ébruiter l'affaire.
La journée passa, et comme convenu Tirius me rejoignit devant la cathédrale m'annonçant que les soldats n'avaient encore rien trouvé. Nous sortîmes donc de la ville, je lui expliquais que j'avais entendu parler d'un manoir abandonné où avait séjourné un ancien culte démoniaque.
Il avait été fouillé mais à part des catacombes et des vestiges rien du tout. L'endroit avait été laissé tel quel, une fois arrivé devant Tirius me confia qu'à présent la lune était haut dans le ciel.

Avant d'entrer je lui fis comprendre qu'au moindre signe de danger il devait immédiatement partir, même si ça signifiait que ma vie était en danger, une fois qu'il eut promis on entra, il m'aida à ne pas tomber à travers le plancher l'endroit était plus qu'instable et si l'on ne faisait pas attention on risquait une chute.
Une fois un peu plus dans les profondeurs du lieu, Tirius me dit qu'on était comme dans une salle pour produire une pièce de théâtre, me guidant avec mes autres sens je sentis un courant d'air dans la pièce quelque part. Signe qu'il y avait un passage secret, sûrement celui trouvé par les investigateurs.

En suivant ma piste, nous avons donc finalement trouvé un escalier qui s'enfonçait dans les profondeurs du manoir.
Cela rassurait fort peu Tirius qui voyait les dernières lumières qui éclairaient le lieu s'effacer au loin, mais moi ça ne me dérangeait absolument pas du tout.

Hysis Aquamis - Les sanglots du démon B50419dfca7536685e0c3b4b4fe48f31

"
Tirius - J'espère qu'ils sont là.
"
Je ne répondis pas immédiatement, car en m'avançant un peu dans ce nouvel endroit, j'aperçus trois auras, deux blanches et une aura ténébreuse, bien loin de celle d'Herzat ou de Gaeron cela dit, mais je me méfiais tout de même.

"
Hysis - Oui je pense qu'ils sont là, mais à mon avis ils ne sont pas seuls...
"
Muh-Laus
Muh-Laus
Légende
Légende

Messages : 136
Points : 248
Date d'inscription : 10/04/2019
Localisation : Il se balade (on sait pas où)

Revenir en haut Aller en bas

Hysis Aquamis - Les sanglots du démon Empty Acte 2 : L'âme maudite galvanisée

Message par Muh-Laus le Ven 20 Mar - 17:51

"
Tirius - Pourquoi vous ne prenez pas une torche pour avancer ?
Hysis - Je suis aveugle, tu as déjà oublié ? Je me repère autrement tu peux garder ta torche.
"

Légèrement embarrassé, il prit une torche pour s'éclairer dans ce qui semblait être un long corridor sinistre, ce dernier n'en finissait pas pour mon jeune ami mais moi je voyais distinctement que chaque pas nous rapprochais un peu plus vers ces trois auras. Ça ne m'angoissais pas le moins du monde, en revanche je craignais pour Tirius je ne savais pas à quoi m'attendre.
Au moins j'avais la certitude qu'ils gardaient en otages ces deux personnes que je pensais être Myria et Auguste, mais dans quel but ?
Tandis que j'avançais perdue dans mes réflexion, je mis en garde Tirius : il devait se retirer.
Je pouvais le sentir clairement maintenant l'aura noire devant moi ne contenait même pas ne serait-ce qu'une once de blancheur en elle. J'assurerai certainement ma propre sécurité, en revanche je ne voulais pas avoir à garder un œil sur Tirius, encore moins qu'il ne serve d'otage il y en avait déjà suffisamment à mon goût.

"
Hysis - Tirius, à partir de ce point je continue seule.
Tirius - Mais pourquoi ?
Hysis - Ne discute pas et fais ce que je te dis ! Cherche un autre accès moi pendant ce temps j'avance et je retrouve tes deux amis.
"

Je sentis qu'à contre-cœur il exécuta mes ordres et rebroussa chemin. Soulagée je pus avancer sans avoir de crainte à son sujet. Avançant d'un pas lent mais maintenu, j'avais une certaine appréhension.
À chacune de mes rencontres avec les ténèbres je l'avais, que la menace soit grande ou non.
J'étais enfin arrivée dans ce que pensais être une grande pièce, je voyais les deux auras blanches distinctement maintenant, la dernière aura, la noire, semblait se cacher derrière l'une des deux auras.

" ??? - Un pas de plus prêtresse, et j'égorge la fille ! "

Cette voix provenait de l'aura noire, et je la reconnaissais facilement tant j'avais côtoyé la personne : c'était le mage du vent Ventum Galia, professeur à l'académie de Soleis ! Alors c'était donc lui l'aura noire que j'avais sentie !
J'avais bien vu son aura s'assombrir légèrement lorsque je lui ai annoncé la terrible nouvelle pour Terra, mais de là à ce qu'elle soit corrompue jusqu'à devenir celle d'un agent du mal !

"
Hysis - Ventum !
Ventum - Précisément ma chère.
Hysis - Expliquez-moi, à quoi rime cette farce !
Ventum - Vous voulez une explication ? Très bien je vais vous expliquer...
"
Il fit un pas en avant, me permettant de distinguer complètement son aura. Mais il restait en retrait malgré tout.

"Lorsque tu m'as demandé de venir pour prendre part à la guerre de Mids, j'ai immédiatement refusé. Je savais que c'était de la folie d'y participer nous ne connaissions rien de l'art de la guerre alors pourquoi prendre part à l'une d'entre elle ? Cependant, quand j'ai appris que tu avais fait la même proposition à Terra, mon sang n'a fait qu'un tour et je me suis sentis obligé de m'engager pour protéger la femme que j'aimais.

Comme tu le sais nous fûmes placés sur le même navire que toi, je fis rempart de mon corps pour protéger ma douce des attaques des impétueuses créatures du roi Sora, tout se déroulait "plutôt bien" jusqu'à l'arrivé de cette femme Kraken qui balaya notre navire. Une fois dans les eaux agitées je fus séparé de Terra, un monstre aquatique vint pour m'attaquer, fort heureusement je pus repousser son attaque et je m'échappais de cette bataille sanglante en m'agrippant à une planche d'un navire détruit, c'est là que je l'ai vu : une gargouille emportant Terra au loin...

Peu après cet incident je me suis échoué plus loin sur les côtes, avant qu'une équipe de secours ne vienne me chercher je ne pus m'empêcher de me faire un sang d'encre pour ma bien aimée, quels horribles sévices ce démon de Sora lui faisait enduré ? Aujourd'hui encore je me le demande. La guerre terminée, j'aperçus une lueur d'espoir dans mon coeur lorsque je te revis sauve, peut-être Terra se portait-elle bien également ?
Mon espoir fut anéanti quand tu m'annonças qu'elle fut tuée par le roi Sora en personne, sous tes yeux sans que tu fasses quoique ce soit pour la protéger !


Hysis - Ventum ! Je t'assure que j'ai fait tout ce que j'ai pu pour empêc....
Ventum - SILENCE ! Je ne veux plus entendre aucun mot venant de ta bouche sorcière !


Suite à ça, j'ai tout fait pour mettre fin à mes jours, ayant perdu ma seule raison de vivre. Je m'y suis repris à maintes fois, rien à faire, c'était comme si l'on cherchait à me maintenir en vie. Et alors que je sombrais de plus en plus dans les flammes du désespoir, il est apparu à moi : un démon.


Hysis Aquamis - Les sanglots du démon D5147af3e6178466066155974d71a7b1


Il m'a ouvert les yeux et m'a fait comprendre que je ne devais pas en vouloir aux ténèbres, au roi Sora ou a aucun monstre mais à une seule personne : toi. Toi qui a insisté pour que l'on vienne, c'est ta faute si Terra est morte, C'EST TA FAUTE SI LA FEMME QUE J'AIME EST MORTE DIABLESSE !
J'ai passé un pacte avec lui, mon âme en échange de nouveaux pouvoirs et d'un nouveau bras m'octroyant plus de puissance. Tu vas payé, prépare toi à subir le même sort !



Hysis - Ta haine est dirigée seulement contre moi ! Laisse les enfants partir !
Ventum - Il en est hors de question, ils sont ma garantie que tu resteras à te laisser tuer à petit feu. À présent reste là, si tu tentes quoique ce soit, même riposter ou encaisser mes attaques je les égorge tous les deux.
"

Malédiction ! J'avais beau essayais de réfléchir à toute vitesse, je ne voyais pas comment sortir de ce mauvais pas seule ! J'étais sûrement plus rapide et plus précise dû aux expériences de mes combats passés, mais je ne voulais pas prendre le risque de lui faire faire un faux mouvement pour que son arme embroche le cœur ou tranche la gorge de mes anciens élèves ! Si je pouvais guérir leurs blessures, je ne crois pas être capable de soigner à coup sûr une attaque qui toucherait leurs points vitaux, après tout je n'avais pas pu guérir mes propres yeux de leur cécité.
Je pouvais également tenter d'invoquer mes clones, mais je n'étais pas au courant de l'étendue de ses capacités, et visiblement bien que moins développées que les miennes, elles restaient plus impressionnantes qu'un humain normal puisqu'il savait à l'avance que j'allais venir sans même me voir.

Ma seule option était donc d'espérer que Tirius trouve un passage secret ou autre et qu'il fasse diversion ne serait-ce qu'une micro seconde pour que je mettes Ventum hors d'état de nuire.

"Ventum : Que la fête commence !"

Et à ces mots il m'envoya une première salve de lame d'air tranchante, il visa avec précision et je fus touchée à l'épaule et au mollet. Je ne dis rien, encaissant simplement l'attaque, certes je reconnais que ses pouvoirs avait été décuplés, mais j'avais déjà subi par le passé plus graves blessures. Je voulus rester digne et ne fit apparaître aucun rictus ou signes de souffrances.
Je pouvais sentir que ça l'avait énervé, car il s'y remis de plus belle, étant de plus en plus précis à chaque salves de lames qu'il m'envoyait. Il ne visait pas les points vitaux, visiblement il souhaitait me faire souffrir avant de m'achever, mais ses blessures mineurs je pouvais facilement les soignais et ce même sans qu'il s'en rende compte.
J'effectuais ce processus avec les moins apparentes afin qu'il ne voit pas que je me soignais en douce.
J'aperçus enfin une lueur blanche s'approchais petit à petit : Tirius ! C'est pas trop tôt, malgré que j'encaissais plutôt bien ses attaques je ne tiendrais pas éternellement non plus comme ça.

"Ventum : Bien, passons à la phase finale de mon plan, la chute de la prêtresse de la lumière dans les enfers infernaux !"

Je l'entendis sortir un objet en verre, une fiole certainement, et sans prévenir il me l'envoya en plein dans la figure. Son contenu se déversa sur moi, et je sentais une matière corrosive pénétrait les pores de ma peau. Quel était ce produit qu'il m'avait envoyé ?
Je ne tardais pas à le savoir, petit à petit je sentis mes muscles se raidir, un liquide paralysant ! Et un très puissant car rapidement je ne pouvais plus faire bouger que les extrémités de mes membres, je plaçais en prévention une main près de mon cœur, non pas pour le protéger mais pour lancer mon sort d'Esuna dès que Tirius sera là, qu'il fasse vite !
Je sentis un courant d'air dans mon dos, qui se transforma rapidement en bourrasque et je m'avançais contre mon gré près de Ventum. Ce dernier ne bougeant pas de sa position avec toujours le couteau sous la gorge de Myria.

"Ventum : C'est l'heure du bouquet final, adieu Hysis Aquamis !"

Au même instant je sentis une nouvelle aura blanche dans la pièce, enfin ! Ça détourna l'attention de Ventum quelques instants, juste ce qu'il me fallait, je lançais aussitôt mon sort d'Esuna et le temps que Ventum se retourne pour comprendre ce qu'il se passait, décolla de par terre à cause de mon poing de lumière.
Mais il semblerait qu'il n'ait pas été aussi puissant que je le désirais puisque je vis son aura se relevait et courir dans ce labyrinthe. Sûrement le contre coup de la paralysie qui avait restreint mon attaque, je défis les liens qui entravaient Myria et Auguste et je leur intimais de sortir tous les trois sur le champ, j'allais m'occuper en personne de Ventum pendant ce temps là eux allaient chercher la garde.

Sans hésitation j'invoquais mes clones cette fois, les cinq en même temps, et nous nous sommes élancées dans les entrailles du manoir afin de retrouver ce qui n'était plus qu'un démon désormais. Chose étrange, je ne sentis pas son aura nul part ! Cela m'intriguais et m'inquiétais quelques peu.
Je fis aller quatre de mes clones dans des directions différentes et j'en gardais un avec moi au cas ou. Prudence et mère de sûreté il me préparait sûrement un sale tour, après tout ça fait longtemps qu'il fomentait ce plan contre moi, il avait eu tout le temps nécessaire pour peaufiner chaque détail afin de tuer une personne bien au-dessus de ses forces.
Le démon l'avait galvanisait, mais que lui avait-il apporté d'autres ? Je l'ignorais en vérité, pendant que je pensais à ça je sentis l'un de mes clones disparaître au loin.
Il en avait eu un ! Comment procédait-il ? Au fur et à mesure de mon avancée je sentis mes clones disparaître, ça n'était pas à cause d'un lien magique quelconque entre eux et moi, même si je pouvais leur donner des ordres ils étaient autonomes désormais.

C'est là que j'entendis des chuchotements et des murmures, comme portaient par le vent. Ils semblaient se rapprocher au fur et à mesure que mes clones disparaissaient.
Hysis.... Hysis... Tu croyais vraiment... M'avoir avec un subterfuge aussi futile...?
Hum, je réalisais alors quelque chose : il n'avait pas pu disparaître comme ça je l'aurais sûrement vu grâce à son aura, cependant même si j'étais certaine de pouvoir voir l'aura de créatures élémentaires comme des golems de feu, je ne pouvais pas voir l'élément lui-même ! Ce serait-il changé... En vent ?
L'idée me parue saugrenue mais c'était la seule hypothèse qui tenait la route dans ma tête pour le moment. Mes clones étaient tous tombés, seul restait celui qui m'accompagnait depuis le début, je lui fis signe de s'en aller également. Il me servirait à savoir à quelle distance se trouve Ventum de ma position.

À peine eu-je fais quelque pas que je sentis mon dernier clone disparaître, je me précipitais vers l'endroit où je l'avais senti partir pour me retrouver sur une sorte d'objet métallique, je pouvais le sentir au son de mes pas. Je vis l'aura droit devant moi, sans hésitation je lui lançais un rayon de lumière, j'entendis le bruit d'un mur exploser.
Et tandis-ce que j'allais lui envoyé une deuxième salve, je me pris une décharge électrique magique surprise d'une grande puissance, je fus stoppée quelques instants, qui avait fait ça ?
Je me retournais pour voir une nouvelle aura noire, un allié à lui ? J'allais me précipiter vers lui pour l'arrêter mais visiblement il avait eu le temps de préparer un long sort, car il lança une fois de plus un sort électrique qui m'empêchais d'avancer à cause de sa puissance.

"Ventum : Tu aimes cette plaque métallique créée dans un métal qui décuple les pouvoirs magique Hysis ?"

Quelle idiote ! Je m'étais faites avoir comme une bleue, je sentis l'aura noire de Ventum disparaître quelques instants pour finalement ré-apparaître aux côtés de cette nouvelle aura. Et chose qui m'avait échappé : il y avait une énergie blanche non loin d'eux ! Qui était-ce, Myria, ou bien... Tirius ?

"Ventum : Bien, je vois que tu as fait ce que je t'ai demandé larbin"
"Auguste : Oui, maître."

Auguste ?! Mais pourquoi ? C'est impossible, j'avais bien senti son aura blanche il n'aurait pas pu me la camoufler, mais alors ?

"Ventum : Je vous ai bien dit que j'avais milles et un pouvoir à présent Hysis, n'en voulait pas à Auguste je lui ai simplement fait rentrer l'esprit maléfique qui me permettait de savoir si des personnes rentraient dans le manoir ou non c'est mon jouet à présent. Et je vais à mon tour prendre possession de cette nouvelle marionnette."

Je vis l'aura de Ventum entrait dans l'aura blanche à terre, jusqu'à entièrement la consumait.

"Ventum : Voyons à présent prêtresse si vous êtes capable de vous en prendre à moi même si cela signifie tuer l'un de vos anciens protégés."

Il avait la voix de Tirius, mais quel diable ! Je serrais le poing fort, le sort de foudre étant maintenu pendant cette longue phase de dialogue, il fut enfin estompé je pu souffler un peu, mais je vis Tirius possédé s'approchait de moi et j'entendis comme des chaînes dans les parois : Auguste avait activé un mécanisme et la plaque de métal nous transporta dans une pièce en contrebas, moi et Tirius.

"Ventum : En avant pour l'acte finale Hysis, comment vous débrouillez-vous contre des ennemis intouchables ?!"
Muh-Laus
Muh-Laus
Légende
Légende

Messages : 136
Points : 248
Date d'inscription : 10/04/2019
Localisation : Il se balade (on sait pas où)

Revenir en haut Aller en bas

Hysis Aquamis - Les sanglots du démon Empty Acte finale : Les sanglots des anges

Message par Muh-Laus le Mer 25 Mar - 18:56

"Ventum : J'ai imaginé ce plan depuis si longtemps, tu n'as aucune chance d'en ressortir !"

Je dois bien admettre qu'il m'avait placé dans une position des plus délicates : comment pouvais-je "l'extraire" du corps de Tirius sans blesser ce dernier ? Je ne pense pas que je puisse essayer de ramener Tirius en l'appelant, je pouvais sentir que l'aura de Tirius avait été totalement absorbé par celle de Ventum.
Je ne pense pas qu'il l'ait tué cependant, quel aurait été son intérêt puisqu'il sait que je l'aurais aussitôt sonné de ma magie de lumière ? Je réfléchissais à toute vitesse pour me sortir de ce problème, mais j'étais déconcentrée par les tirs combinés de Ventum et d'Auguste possédé.
Heureusement que ma vitesse me permettait d'esquiver la plupart de leurs coups, en combat singulier sans aide il serait déjà vaincu mais cet ennemi jouait plus sur l'intelligence. Je pouvais sentir le son de ses pas se mouvoir sur notre arène de combat, particulièrement lorsqu'il foulait de ses pieds la plaque de métal qui augmentait la magie.
Mais je ne faisais aucune offensive pour le moment, je risquerai d'y blesser Tirius voire pire, il me fallait tout d'abord un plan avant de faire quoique ce soit.

"Ventum : Quand le démon m'a appris que la seule condition pour prendre possession d'un corps était que l'âme du possédé ne soit pas aussi noire que la mienne ou que ses antécédents avec les ténèbres ne soient pas trop élevés j'ai jubilé !
Je savais à l'avance que cet imbécile de Tirius allait venir quémander ton aide, ce bon à rien ! Je me débarrasserai de tous tes précieux élèves une fois que j'en aurais terminé avec toi !"

Je serrai les poings et les dents, il ne s'agissait plus de lutter pour ma propre survie, mais aussi pour celle de ces jeunes gens. Je décidais enfin de passer à l'offensive en formant mon bouclier de lumière autour de moi me permettant d'encaisser suffisamment d'attaque pour que je puisse lancer un léger sort de lumière en plein dans la figure d'Auguste.
De quoi l'aveugler momentanément, une fois cela fait je me tournais vers Ventum prête à en découdre, voir comment il se débrouillait sans son allié.
Il avait eut le temps de se rapprocher assez près de moi pour me porter un coup, mais je pense qu'il fut désagréablement surpris par ma vitesse, ce qui me permit de riposter et de l'attraper par le col avant qu'il n'ait le temps de faire quoique ce soit. Bien à présent que je le tenais entre mes mains je pouvais voir comment nous tirer tous de ce mauvais pas, je sentis un soupçon de colère en lui quand il ne vit qu'il était incapable de bouger.
Puis ce fut vite remplacé par de l'assurance lorsque je l'entendis ricaner, il devait être serein de savoir que je ne pouvais pas l'atteindre. Mais ne t'inquiètes pas Ventum, tôt ou tard je trouverai le moyen de te toucher ! J'entendis un glissement en hauteur : Auguste s'était relevé !

Il envoya une attaque magique de quoi me faire lâcher prise, je fis un bond sur le côté. Et lorsque je posais les pieds sur l'endroit où j'atterris j'entendis comme un bruit métallique, et Ventum ria à gorge déployée comme s'il avait prévu ça depuis le début, ce diable commençait légèrement à m'agacer que croyait-il pouvoir faire exactement ?

"Ventum : Tu es exactement là où j'espérais que tu sois ! Prépare toi à recevoir une attaque de ténèbres décuplée par la plaque magique !"

Il avait déjà posé les mains dessus, je n'eus pas le temps de réagir assez vite pour l'esquiver, heureusement mon bouclier de lumière encaissa le choc, ce qui me valut simplement le fait d'être rejetée un peu plus loin.
Mais le sort avait été tellement puissant qu'elle avait éclaté en morceau, en attestaient les morceaux de métaux que j'entendais pleuvoir ci et là autour de moi.
Me vint alors une idée !

"Ventum : Larbin aide-moi à la...."

Il s'arrêta net, comme coupé par quelque chose, je relevais la tête pour voir de quoi il s'agissait : Myria avait semble t-il totalement assommé ce bon vieil Auguste qui gisait au sol, cependant je pouvais voir que son aura était toujours là... Et elle était redevenue blanche ! Une minuscule aura noire revint se cacher près de celle de Ventum.
Pendant qu'il était occupé je saisis deux des morceaux de métal et je les cachais dans chacune de mes main en les serrant avec fermeté. Ventum sur le sol d'un poing rageur, visiblement il n'avait pas prévu cela dans son plan et ça confirmait mon idée.
Je me relevais, répondant à sa haine :

"
Hysis - Il semblerait qu'il y ait un imprévu Ventum je me trompe ?
Ventum - Oh toi...
"
Il fonça sur moi chargeant un nouveau sort de ténèbres, bingo cette fois c'était fini pour lui

"Hysis - Prépare toi à avoir un autre imprévu dans ton plan mon Ventum !"

J'avais pu constater que l'esprit maléfique était revenu auprès de lui après avoir subit des dégâts, j'imagine que ça fonctionnait de la même façon pour lui. Alors, tandis-ce que de mon poing gauche je préparais un sort de soin, je formais un poing de lumière de celui de droite et frappais à l'estomac Ventum.
Ça transperça l'abdomen de Tirius comme je l'avais imaginé mais ça me permit de lancer un sort d'Esuna directement dans son corps, ce qui eut pour effet de repousser Ventum du corps de Tirius. Rapidement j'ôtais mon poing pour lancer le sort de soin galvanisais par le métal et je l'envoyais sur la plaie formait de Tirius.
Comme je l'avais espéré ça la reboucha complètement très rapidement.
J'accompagnais le corps évanoui de Tirius au sol pour me tourner vers Ventum, il se retrouvait sans protection désormais...

Mais il n'était plus là, il avait refait le coup. Cependant je n'étais pas un de mes clones et j'attendis patiemment qu'il vienne à moi je le détecterai aussitôt grâce à ma vision. Et cet idiot tomba dans le bateau ré-apparaissant juste devant moi je pouvais voir son aura revenir peu à peu.
Je le saisis avec un poing de lumière à la gorge, il semblait être extrêmement surpris et à raison.

"Ventum - Mais comment as-tu fais ?!!
Hysis - Oh, tu n'es pas au courant que je peux voir l'aura des gens ? C'est bête, se préparait autant, en apprenant autant sur moi pour se faire avoir par aussi bêtement...
Ventum - Espèce de..."

Je ne le laissais pas finir que je lui assénais un violent barrage de coup de poings de lumière, contrôlant ma puissance pour ne pas le tuer juste le rendre inconscient. Il finit par s'écraser au sol, inerte.

Voilà ce qu'il s'est passé concrétement:

J'entendis Tirius se réveillait, proche de moi nous finîmes par trouver un moyen de monter rejoignant Myria et Auguste. Il me suppliait de l'achever au plus vite, mais je leur expliquais que de toute manière vu le nombre de coup qu'il s'était pris il ne se relèverait pas de sitôt.
Je comptais appeler la garde pour qu'ils viennent chercher ce traître. C'est ce que j'avais décidé de faire, mais nous entendîmes tous un ricanement d'en bas et des bruits d'os se déchiquetant, cet espèce de fou tentait de se relever dans son état !

"Ventum : Bien joué prêtresse, mais même si je ne peux pas te tuer je peux te plonger dans le désespoir comme tu l'as fait pour moi, je n'ai pas fait que prendre possession de son corps j'ai aussi liés nos deux âmes !"

Alors qu'il sortit un couteau, je compris trop tard la situation et je n'ai eu juste le temps que de crier un misérable "Non !" avant qu'il ne se poignarde au cœur. Tirius commença à s'écrouler au sol, ouvrant sa veste nous vîmes un long flot de sang couler de sa poitrine de façon inexplicable, j'eus beau tenter de soigner la blessure aussi bien sur lui que sur Ventum, mais ce n'eût aucun effet.

"Tirius : J'ai.... Froid....
Myria : Tirius non ! Noooonnn !!!"

C'est dans les bras de ses amis en sanglots qu'il ferma les yeux définitivement... Je serrais les poings, je n'avais rien pu faire pour sauver Tirius, ni le temps ni les connaissances nécessaire. Le corps de Ventum se désagrégea peu à peu pour être finalement balayé par le vent, quelle ironie pour lui.
À peine remit, nous sortîmes du manoir, dévastés par la mort de Tirius. J'eus la lourde tâche d'annoncer la terrible nouvelle à sa mère qui fondit aussi en larmes. Je la laissais, il ne valait mieux pas l'importuner.
Mais je l'aidais néanmoins à lui offrir un enterrement convenable pour son fils, le ciel nous inonda d'une pluie diluvienne c'est comme si les cieux également étaient tristes que Tirius ne soit plus.
Le temps reprit son cours depuis ce tragique accident, et il y eût au moins un bon point : j'avais réussi à redonner un peu d'espoir à sa mère qui venait prier tous les jours à la cathédrale pour le salut de la lumière et le repos de l'âme de son fils.

Myria et Auguste venaient souvent me rendre visite, le chagrin était toujours présent en eux mais je les aidais à aller de l'avant, c'est que Tirius aurait voulu certainement. Et plongeais dans mes réflexions, je sortis d'elle par l'interrogation d'une des sœurs qui avait eu vent de l'affaire.

"Combien pensez-vous qu'il reste d'âmes démoniaque en Gaïa ?" m'avait-elle demandée.

Je lui répondis que je ne savais pas mais que je combattrais autant que nécessaire pour la lumière. C'est alors que je repensais à ce guerrier, "épéiste" comme il s'était présenté à moi. Il disait avoir perdu la mémoire et se faisait appeler Müh-Laus, emprunt de bonnes intentions il avait aidé notre groupe à rejoindre Pazen alors que je n'étais plus en état de marcher.
Il me cherchait, pour mes pouvoirs apparemment. Il espérait qu'ils lui rendent la mémoire, mais qu'elle ne fut pas sa déception quand je lui dis que je n'en avais pas les capacités. J'avais senti beaucoup de lumière en lui, mais quelque chose m'inquiétait : bien que son aura était lumineuse, je sentis... De la noirceur en lui.

Hysis Aquamis - Les sanglots du démon Unknown

Je ne sais pas si c'est lié à son passé ou autre chose, mais cette noirceur m'inquiétait car je la sentais puissante et intarissable, plus ancienne et obscure qu'un éveillé des ténèbres. Comme si elle était là depuis longtemps, j'ignore tout de ce jeune homme qui se bat pour la même cause que moi, je me demande cependant si ça a toujours été le cas.

Et je songeais alors : le fait qu'il retrouve la mémoire, serait-ce une bonne chose ?

Les Sanglots du démon
FIN
Muh-Laus
Muh-Laus
Légende
Légende

Messages : 136
Points : 248
Date d'inscription : 10/04/2019
Localisation : Il se balade (on sait pas où)

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum