Aberte Vys - l'homme au Luth

Aller en bas

Aberte Vys - l'homme au Luth Empty Aberte Vys - l'homme au Luth

Message par Gaeron le Sam 4 Avr - 3:23

Aberte Vys - l'homme au Luth Aberte10

   
    Aberte Vys, ménestrel de son état, a vu sa famille périr de la maladie. Abattu par le chagrin, il vagabonde pendant plusieurs années sur les routes de Cotobro et propose ses services de barde dans les différentes maisons, gagnant ça et là les maigres ressources lui permettant de survire.

    Au fil de ses pérégrinations, Aberte sentit en lui son âme d'aventurier se réveiller, aussi une fois arrivé à la Capitale, il eu vent d'une expédition et s'engagea dans une mission de protection fort lucrative - 2000 Po, la fortune d'une vie - proposé par un général du royaume.

    Chemin faisant vers la cité portuaire d'Arkkar, il fit la rencontre de Vrurg le Bondieusard, un orc bourru (se nourrissant visiblement majoritairement d'écureuils) qui battait volontiers la mesure, d'Azira, une femme chat dansant frénétiquement à la moindre note, mais aussi d'Evangel et Vömer Koskyn.

    Il embarqua alors à bord d'un bateau à destination des Terres Interdites, avec une escale prévue sur Kaylam.

   Au cours de la traversée, il sympathisa avec l'orc Vrurg qui se montrait très curieux et friand de chansons. Originaire de Gahrel, celui ci lui demanda s'il connaissait des ballades de son pays natal et plus particulièrement "Brave guerrier". N'ayant jusqu'ici jamais voyagé hors de Cotobro, Aberte ne connaissait pas cette chanson mais, trouvant le titre prometteur, il entreprit d'en écrire sa propre version:

Brave Guerrier:
Brave guerrier prends ton gourdin
Tabassant Liches et gobelin
Et au retour de chaque bataille
Passe par ici que l’on ripaille

Brave guerrier demain matin
Laisse dans ta couche 2, 3 catins
Épuisées par vos doux ébats
Car bientôt tu les reverras

Brave guerrier le jour viendra
Ou te reposer il faudra
Reviens par là si tu veux bien
Boire un verre avec tes copains


    Au fil des jours qu'il passa à bord de ce bateau, il tomba sous le charme du médecin de bord, une elfe ravissante dont la beauté et la fraîcheur parvint à lui faire oublier le traumatisme subit par la perte de ses proches quelques années plus tôt. Un soir, il prit son courage à deux mains et poussa la sérénade à la porte de la cabine de cette remarquable femme afin de gagner ses faveurs.

    Armé de son luth, il fit courir ses doigts sur les cordes et entreprit une ballade enchanteresse :

Belle qui tiens ma vie:
Belle qui tiens ma vie
Captive dans tes yeux,
Qui m'as l’âme ravie
D'un souris gracieux,
Viens tôt me secourir
Ou me faudra mourir (bis)

Pourquoi fuis tu, mignarde,
Si je suis près de toi
Quand tes yeux je regarde
Je me perds dedans moi,
Car tes perfections
Changent mes actions (bis)

Tes beautés et ta grâce
Et tes divins propos
Ont échauffé la glace
Qui me gelait les os,
Et ont rempli mon cœur
D'une amoureuse ardeur.

Mon âme voulait être
Libre de passion,
Mais l'amour s'est fait maître
De mes affections
Et a mis sous sa loi
Et mon cœur et ma foi.

Approche donc ma belle,
Approche toi mon bien,
Ne me sois plus rebelle
Puisque mon cœur est tien,
Pour mon mal apaiser
Donne moi un baiser.

Je meurs, mon angelette,
Je meurs en te baisant
Ta bouche tant doucette
Va mon bien ravissant
A ce coup mes esprits
Sont tous d'amour épris.

Plutôt on verra l'onde
Contre mont reculer,
Et plutôt l’œil du monde
Cessera de brûler,
Que l'amour qui m'époint
Décroisse d'un seul point.

Belle qui tiens ma vie
Captive dans tes yeux,
Qui m'as l’âme ravie
D'un souris gracieux,
Viens tôt me secourir
Ou me faudra mourir (bis)



    Quelques secondes après que la dernière note se fut éteinte sur son instrument - la voix tremblante à l'idée que sa démarche fut éconduite - il hasarda ces quelques paroles :

"Ma mie, me laisserez vous entrer, pour vos beaux yeux contempler ?"

"Mon cœur est vôtre je vous le donne.
Qu'Astéa à jamais me pardonne,
D'avoir voulu dans votre lit,
Vous faire l'amour toute la nuit"

    Lentement, la porte s'ouvrit et, sans un mot, sans un bruit, sa douce, les joues fardées de rouge, l'invita à entrer.

    Son audace couronnée de succès, au terme d'ébats sensuels et fiévreux, il s'endormit serein et comblé dans les bras de sa belle, le sourire aux lèvres.


    Le lendemain, le bateau s'arrêta auprès d'un navire marchand afin de refaire le plein de vivres. Profitant de l'opportunité, Aberte se procura un magnifique bouquet de fleurs de lys et de roses draconiennes qu'il comptait offrir à l'élue de son cœur. Tout à son affaire, et contemplant le présent qui devait sceller leur amour, il n'eu pas le temps d'éviter le mât du bateau qui, brisé par un boulet de canon, s’abattit sur lui et vint mettre fin à ses désirs, ses rêves... sa vie.
Gaeron
Gaeron
Grand héros
Grand héros

Messages : 61
Points : 77
Date d'inscription : 12/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum