Les Collines d'Hilas

Aller en bas

Les Collines d'Hilas Empty Les Collines d'Hilas

Message par Evangel le Mar 22 Sep - 16:32

Les Collines d'Hilas Collin11
Les collines d'Hilas

La nuit était tombée sur la ville. Il devait être pas loin de dix heures du soir. Bien, bien. Ce sont à ces heures-ci qu’Hilas est la plus animée. Dans certaines rues, il y avait foule. On festoyait et riait de bon cœur. Dans d’autres, les silhouettes cachées dans la pénombre ne faisaient qu’une avec les murs. Pas un chat. Au pire deux, trois passants imprudents, et de rares connaisseurs, bien sûr. Érode Hote suivait, les guiboles tremblantes, son guide Ursus. Des pairs d’yeux accompagnaient leur route…

« — Que faisons-nous ici, dans cette ruelle inhospitalière, Ursus ?Chuchota le voyageur.
— Ah, silence, mon pauvre garçon ! Répondit le vieil homme. Il nous faut suivre l’homme à la cape pourpre, devant nous.
— M-mais qu’a-t-il diable d’intéressant ?
— Silence, te dis-je ! »

En réalité, le nom et la vie de l’homme pourpre intéressait peu Ursus. Ce qui comptait, c’était sa destination. Le vieux guide et Erode le filèrent donc, pour se retrouver devant cette vieille porte amochée. Celle de la rue de l’Orgue, celle qui donne sur un immeuble tout décrépi. L’homme pourpre toqua, la porte s’ouvrit.

« Vite ! Entrons avec lui. » dit Ursus dans un souffle.

Un petit homme maigre tenait la porte d’entrée et regardait nos deux compagnons d’un air suspicieux. Erode fit un effort pour ne pas croiser les yeux de leur hôte d'accueil. Ursus le mena par-delà des couloirs sinueux et humides. Ils suivaient toujours l’homme en pourpre, qui ne semblait pas leur prêter attention. Petit à petit, une faible lueur se fit au bout d’un corridor. On arriva dans une grande salle, au sous-sol de l’immeuble. Une petite foule d’hommes et de femmes était agglutinée autour de l’un d’entre eux. Des exclamations, des rires gras et des râles satisfaits se faisaient entendre. La voix grave et caverneuse de l’homme debout fit soudain taire toutes les autres. C’était une voix étrange, à la fois douce et inquiétante.
« — Où m’avez-vous donc emmené ? Demanda Erode.
— Silence et écoute, maintenant. »

Et l'homme commença à clamer :


Oui ! Oui mes amis, vous les entendez depuis des années, des siècles ! Les Collines qui murmurent, les collines qui grondent : « n’approchez pas ! » Eh bien pourtant, pourtant ! Certains s’en sont approchés. Vous le savez bien, puisque vos grands-mères et aïeuls vous racontaient parfois ces contes effrayants avant d’aller dormir. Allons ! J’ai dis contes ? Il n’en est rien. Les histoires de nos ancêtres sont bien vraies. Ce sont les Légendes des Collines. Elles sont murmurées par Sylphide elle-même ! Écoutez, écoutez la brise au-dehors…
Evangel
Evangel
Grand héros
Grand héros

Messages : 51
Points : 85
Date d'inscription : 24/02/2020
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas

Les Collines d'Hilas Empty Les bandits d'Urasaol [Collines d'Hilas]

Message par Evangel le Ven 25 Sep - 16:30

Les Collines d'Hilas 7a4d2010
Dans une forêt, non loin des collines (artiste inconnu)

Les bandits d'Urasaol ne vivent pas dans la Cité, mais reclus dans les Collines d'Hilas. Cachés dans une des forêts, ces derniers sont ce que la racaille de l'Archipel a elle-même rejeté. Dergus, le chef d'Urasaol, a en effet été banni par Miruds pour avoir enfreint à plusieurs reprises le précepte de parole.

Les rumeurs que l'on entend disent qu'ils vivent de chasse de petits raids menés aux alentours de la Cité et dans les petits hameaux de l'île. D'autres encore prétendent qu'ils sont devenus les esclaves des femmes de la Vallée. À vrai dire rien n'est très claire. Personne n'ose s'approcher de ce qu'il y a dans les collines de toute façon. Les seules informations que possède Hilas sont dans les dossiers de son maire.
Evangel
Evangel
Grand héros
Grand héros

Messages : 51
Points : 85
Date d'inscription : 24/02/2020
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum